Archives par mot-clé : fédiverse

Comment j’ai quitté Facebook et Google

Partir de Google

Pourquoi?: parce que « Google IS evil ».

Partir de google, si vous avez un téléphone Android ça demande aussi de s’installer un système libre sur votre tel (LineageOS, /e/ …), sans les services google. Eh oui, c’est possible. C’est d’ailleurs conseillé de le faire avant de supprimer son compte Google. Je m’y suis pris en avance quelques mois pour voir si je pouvais utiliser des applis suffisament bien sans le Play Store. Et j’ai découvert au passage que je pourrais malgré tout utiliser des applis qui ne sont présentes que sur le play store, en installant le Yalp Store depuis F-droid. Toute appli Android est installable sur votre tel si vous avez son fichier .apk

Exporter mes données avec Google Takeout. Comme ça j’aurai mes agenda, photos, emails, contacts, feuilles de calcul de drive et tout et tout disponible hors ligne en backup.

Faire une réponse automatique pendant plusieurs mois sur gmail indiquant mes nouvelles coordonnées et multiples moyens de me joindre, avec un bref résumé expliquant la raison de mon départ.

Importer mes vidéos youtube sur mon compte peertube.

Changer les adresses email liées à gmail de quelques sites dont je me sers régulièrement, banque, paiement en ligne divers (liberapay, portefeuille crypto), correspondances de sites administratifs comme l’urssaf, la sécu, les impots. Les autres sites où j’ai eu le malheur de me faire un compte « via google » peuvent bien attendre.

Essayer plein d’alternatives auto hébergées. Retenir principalement des services sur un NAS et un Nextcloud chiffré hébergé en France.

Supprimer mon compte google, depuis mon tableau de bord.

ça c’est fait. une galère de moins.

Dégager Google de son téléphone.

En installant un système libre dessus via un simple cable USB avec un tuto de LineageOS, sans les service d’espionnage de Google.

Relier son agenda avec une app qui me permet de syncroniser contacts et agenda au nextcloud.

Se rendre compte qu’on a besoin de très peu d’applis au quotidien.

Désactiver les notifications push pour retrouver le calme.

Voilà, ça c’est fait. Reste le plus facile:

Partir de Facebook

C’est pas très différent, un coup d’export de données en zip et on a ses infos (photos, likes, contacts, recherches, pages suivies, évènements participés, historique de GPS, conversations messenger, vos catégories de profilage…). J’avais testé l’outil plusieurs fois et constaté que l’export json et html proposaient des arborescences différentes à quelques mois d’écart. Probablement les quelques scandales de 2018 et le RGPD qui ont demandé d’avantage de transparence.

Partir de Fb c’est techniquement beaucoup plus facile que de changer sa boite mail. Bien que ça implique de quitter également Whatsapp, Messenger, et Instagram. Dans le tas, en ce qui me concerne seul Messenger se révèlait un tant soit peu utile pour causer.

On peut tenter de complexifier un peu en prévenant à l’avance avec des posts pour dire à nos contacts comment nous joindre.

Pour cela j’ai non seulement annoncé plusieurs fois par des statuts mon départ, avec peu de réactions parmi mes 500 et quelques contacts.

J’ai listé la quainzaine de moyens de me contacter sur mon site perso: https://portfolio.cipherbliss.com/contact

J’ai envoyé un message privé sur Messenger à mes contacts avec qui j’ai réellement passé de bons moments dans ma vie à un moment ou à un autre. J’en ai probablement oublié, mais tant pis.

Fb m’a signifié que c’était pas gentil de dire a ses contacts plein de fois un message similaire et me demandait régulièrement au bout d’un moment de remplir des captchas pour confirmer que je n’étais pas un spambot. Aussi je ne suis pas certain qu’ils soient tous arrivés à bon port. Saviez vous que non seulement Fb vous donne l’illusion que tous vos contacts sont au courant de ce que vous y publiez, alors que c’est ultra faux,mais en plus il vous rend injoignable?

Certains m’ont répondu et souhaité bonne chance, que c’était couillu, admirable, qu’ils n’avaient pas le courage de le faire mais me soutenaient et dit qu’on se contacterai à l’occasion.

Beaucoup ont ignoré le message, plus de 90%.

Une personne m’a dit qu’elle aurait la flemme de bouger sur autre chose (bien que j’aie évoqué brièvement les implications très graves du business model de surveillance des GAFAM, en mettant des liens vers des infos plus complètes – et en français) en me signifiant en filigrane « peu importe les saloperies que fait Facebook ».

Une personne m’a écrit un peu plus tard pour prendre des nouvelles… via messenger. On dirait que personne n’y croyait.

Début Janvier 2019, Le jour où j’annonce que « aujourd’hui je supprime mon compte » et qu’on pourrait désormais me trouver (entre autre) dans le fédiverse sur mon compte Mastodon fraîchement auto hébergé, des gens me souhaitent des encouragements, voire de l’admiration. Mais très peu sont ceux qui ont compris que je ne verrai pas leur messages sur mon post annonçant mon départ, puisque je supprimais mon compte. Assez peu ont gardé contact par d’autres moyens comme le téléphone, Telegram, ou Signal. Mais ceux là, ce sont des contacts qu’il vaut mieux conserver. Qui montrent bien l’accumulation d’illusion de contacts que l’on peut avoir avec ses « amis » comme nous incite à en avoir Facebook.

J’ai entendu ceci à la radio:

« Facebook je ne l’utilise plus depuis longtemps, c’est comme les copains morts, tous ces gens que j’ai croisé quand j’étais étudiante mais avec qui on a jamais entretenu de relation, voir leur vie dont je n’ai rien à faire. je déteste ça. »

Et donc, s’être séparé de ce tableau de bord chelou c’est un gros poids en moins.

Les gens qui comptent pour moi on se contacte autrement, limite on redécouvre le téléphone et le reste du web. On redevient explorateur, mais sans avoir à se trimbaler de sonde dans le cul à chacun de nos échanges avec des proches et des moins proches.

Le fédivers et Mastodon c’est un peu comme la loi de Moore, ça double en nombre d’utilisateurs tous les six mois, avec des gens de toutes sortes, et mêmes des artistes talentueux. On était à peine plus de 2 millions quand les Gilets Jaunes sont apparus en Novembre 2018 et que venait tout juste d’éclater le scandale de Facebook et Cambridge Analytica, aujourd’hui on est plus de 4 millions.

Et précisément en ce qui concerne mastodon, mon flux d’actu est enfin plein de sujets qui m’intéressent, malgré la présence d’un nombre plus élevé de gens que je n’ai jamais croisé.

Toute la force de l’effet de réseau (je suis là parce que j’ai peur d’être là où y’a pas tout le monde) est de vous faire croire que vous allez en chier un max à ne serait-ce qu’envisager de faire quelque chose de différent de la majorité des gens. C’est sournois, et très éloigné de la réalité. Et ça vous habitue à ne jamais remettre en question quoi que ce soit. Alors que vous pouvez éviter de consacrer tout votre temps libre à avoir une mauvaise opinion de votre vie et de l’humanité toute entière.

Vous pouvez vous passer des miroirs aux alouettes des GAFAM pour garder contact avec vos proches, et c’est en fait d’une facilité assez décevante.

Tout comme on est déçu de notre propre capacité à jauger les complications, à voir à quel point on s’imagine des difficultés là où il n’y en a pas.

Ils ont besoin de vous pour gagner de l’argent à milliards en profilant de vos habitudes et vos opinions, en les revendant au plus offrant. Mais vous non.

N’attendez pas que d’autres vous ordonnent (enfin, vous « suggérer ») qui vous devez fréquenter pour recommencer votre exploration du web et du monde, soyez un aventurier comme aux premiers jours du web, essayez vraiment, vous ne le regretterez pas.

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!