Archives par mot-clé : entreprise

10 raisons pour lesquelles l’Open Source est bon pour les affaires

On se demande souvent comment est ce que l’on peut gagner de l’argent en réalisant des logiciels dont les sources sont disponibles à qui le veut bien, ce qui rendrait le logiciel forcément gratuit et moins sécurisé qu’un autre au fonctionnement obscur.

Or c’est faux sur de nombreux points. Les logiciels à sources ouvertes (open source) sont le plus souvent mieux sécurisées et intéressantes pour le buisness de par plusieurs aspects cruciaux.

je suis régulièrement payé pour utiliser des morceaux de logiciels dont les sources sont ouvertes et libre de retouche à souhait, la valeur ajoutée vient souvent de leur mixage répondant à un besoin en particulier à un instant T, du fait de l’état actuel de ce qui se fait en matière de logiciels, et de la rédaction de nouveaux logiciels. L’open Source est bon pour le buisness pour des tas de raisons, aussi bien du côté fournisseur que du côté client comme nous l’allons voir ici au travers d’un article que j’ai traduit de l’Anglais, écrit par Katerine Noyes, rédactrice du journal de Wall Street.

___

Avec les nombreuses organisations commerciales et gouvernementales qui utilisent désormais des logiciels open source tels que GNU/Linux, il devient de plus en plus clair que le prix n’est pas le seul avantage que détiennent ces logiciels. Si c’était le cas, les sociétés qui l’auraient adopté pendant la Grande Récession seraient sûrement retournées dans les solutions propriétaires coûteuses dès que les conditions financières se seraient améliorées, ce qui n’est manifestement pas le cas.

Au contraire, les logiciels libres et open source (FLOSS, Free/Libre Open Source Software) présentent de nombreux autres avantages incontournables pour les entreprises, certains d’entre eux étant même plus précieux que les bas prix du logiciel. Besoin de quelques exemples? Commençons à compter.

1. La sécurité

Il est difficile de trouver un meilleur témoignage de la sécurité supérieure des logiciels open source que la découverte récente par Coverity d’un
certain nombre de défauts dans le noyau Android. Ce qui est très
encourageant à propos de cette découverte, comme je l’ai noté
l’autre jour, est que la seule raison pour laquelle cela était
possible est que le code du noyau est ouvert au public.

Android n’est peut-être pas entièrement open source, mais l’exemple illustre encore parfaitement ce que l’on appelle la « loi de Linus »,
du nom de Linus Torvalds, le créateur de Linux. Selon cette maxime,
« Avec suffisamment d’yeux, tous les bugs sont simples à trouver ». Cela signifie que plus le nombre de personnes pouvant voir et tester un ensemble de codes est élevé, plus il est probable que des failles seront détectées et corrigées rapidement.
C’est essentiellement l’opposé de l’argument « la sécurité par l’obscurité » utilisé si souvent pour justifier l’utilisation de
produits propriétaires coûteux, en d’autres termes.

L’absence de tels rapports sur le code de l’iPhone ou de Windows signifie-t-elle que ces produits sont plus sécurisés? Loin de là – au contraire.

Tout ce que cela signifie, c’est que ces produits sont fermés à la vue du public, de sorte que personne en dehors des entreprises qui les possèdent n’a (légalement) la moindre idée du nombre de bogues qu’ils contiennent. Et le nombre limité de développeurs et de testeurs au sein de ces
sociétés ne permet en aucun cas de tester leurs produits, de même
que la communauté mondiale qui surveille constamment les logiciels
libres.

Les bogues des logiciels open source ont également tendance à être corrigés immédiatement, comme dans le cas de l’exploit du noyau Linux
découvert récemment.

Dans le monde des logiciels propriétaires? Pas tellement. Microsoft, par exemple, prend généralement des semaines, voire des mois, pour corriger les vulnérabilités, telles que la faille zéro day d’Internet Explorer
récemment découverte. Bonne chance à toutes les entreprises qui
l’utilisent entre-temps.

2. La qualité

Quel est le plus susceptible d’être meilleur: un progiciel créé par une poignée de développeurs ou un progiciel créé par des milliers de
développeurs? Tout comme il y a d’innombrables développeurs et
utilisateurs travaillant pour améliorer la sécurité des logiciels
open source, il y a autant de nouvelles fonctionnalités innovantes
et d’améliorations à ces produits.

En général, les logiciels open source se rapprochent le plus de ce que les
utilisateurs veulent, car ces utilisateurs peuvent y contribuer. Il
ne s’agit pas pour le fournisseur de donner aux utilisateurs ce qu’il
pense – les utilisateurs et les développeurs font ce qu’ils veulent,
et ils le font bien. Au moins une étude récente a montré, en fait,
que la supériorité technique est généralement la principale
raison pour laquelle les entreprises choisissent des logiciels open
source.

3. Personnalisation

Dans le même ordre d’idées, les utilisateurs professionnels peuvent utiliser un logiciel open source et l’adapter à leurs besoins. Comme le code est
ouvert, il suffit de le modifier pour ajouter les fonctionnalités
souhaitées. N’essayez pas cela avec un logiciel propriétaire! C’est autrement plus compliqué et en infraction avec la loi dans la plupart des cas.

4. La liberté

Lorsque les entreprises se tournent vers des logiciels open source, elles se
libèrent du blocage des fournisseurs qui peut affecter les
utilisateurs de packages propriétaires. Les clients de ces
fournisseurs sont à la merci de la vision, des exigences, des
dictats, des prix, des priorités et du calendrier du fournisseur,
ce qui limite leurs possibilités des produits pour lesquels vous payez.

Avec les FLOSS, en revanche, les utilisateurs peuvent prendre leurs propres décisions et faire ce qu’ils veulent avec le logiciel, quand ils le souhaitent. Ils ont également une communauté mondiale de développeurs et d’utilisateurs à leur disposition pour les aider à y parvenir.

5. Flexibilité

Lorsque votre entreprise utilise des logiciels propriétaires tels que Microsoft Windows (qui est mauvais pour le business) et Office, vous êtes sur un tapis roulant, ce qui vous oblige à continuer à mettre à niveau les logiciels et le matériel à l’infini. Les logiciels open source, en revanche, consomment généralement moins de ressources, ce qui signifie que vous pouvez les exécuter correctement, même sur du matériel ancien. C’est à
vous – et non à un fournisseur – de décider du moment de la mise à
niveau matérielle.

6. interopérabilité

Les logiciels libres sont beaucoup plus efficaces que les logiciels propriétaires pour respecter les normes ouvertes. Si vous appréciez l’interopérabilité avec d’autres entreprises, ordinateurs et utilisateurs et que vous ne voulez pas être limité par des formats de données propriétaires, les logiciels open source sont certainement la solution.

7. Auditibilité

Avec les logiciels à source fermée, vous n’avez rien d’autre
que les affirmations du fournisseur vous indiquant que le logiciel
est sécurisé et conforme aux normes, par exemple. C’est
fondamentalement un acte de foi. La visibilité du code derrière les
logiciels open source, cependant, signifie que vous pouvez voir par
vous-même, ou faire auditer par des experts indépendants, voir précisément comment fonctionne le logiciel, et être confiant.

8. Options de support

Les logiciels open source sont généralement gratuits, tout comme
leur support (l’aide aux utilisateurs) via les communautés dynamiques entourant chaque
logiciel. La plupart des distributions Linux, par exemple, ont une
communauté en ligne avec une excellente documentation, des forums,
des listes de diffusion, des forges, des wikis, des groupes de
discussion et même un support par chat en direct avec des humains.

Pour les entreprises qui recherchent une assurance supplémentaire,
il existe désormais des options de support payant sur la plupart des
packages Open Source à des prix encore inférieurs à ceux que la
plupart des fournisseurs propriétaires facturent. Les fournisseurs
de support commercial pour les logiciels open source tendent
également à être plus réactifs, le support étant le centre de
leurs revenus.

9. Coût

Entre le prix d’achat du logiciel lui-même, le coût exorbitant de la protection antivirus obligatoire, les frais de support, les dépenses de mise à niveau en cours et les coûts associés à la captivité des clients, les logiciels propriétaires retirent plus de votre entreprise que vous ne le réalisez probablement. Et dans quel but? Vous pouvez obtenir une meilleure qualité à une fraction du prix.

10. Essayez avant d’acheter

Si vous envisagez d’utiliser un logiciel open source, il ne vous
coûtera généralement rien de l’essayer avant. Cela est dû en
partie au prix gratuit du logiciel, et en partie à l’existence de
LiveCD et de Live USB pour de nombreuses distributions Linux, par
exemple. Aucun engagement n’est requis jusqu’à ce que vous soyez sûr.

Rien de tout cela ne veut dire, bien sûr, que votre entreprise
doit nécessairement utiliser un logiciel open source pour tout. Mais
avec tous les nombreux avantages que cela comporte, vous seriez
négligent de ne pas y penser sérieusement.

Katerine Noyes

____

J’ajouterais que l’utilisation de logiciels privateurs vous fait perdre la main sur les données utilisées par votre entreprise, ce qui pose des problèmes de confidentialité et de fuites de données qui vont toujours finir par avoir des conséquences graves. Surtout si vous imaginez que vous n’avez rien à cacher.

Un bon point de départ pour tester des logiciels libres et se passer des GAFAM+, c’est de regarder ce que fait Framasoft et sa campagne de communication sur les logiciels libres permettant de remplacer des tas de logiciels privateurs, sur degooglisons-internet.fr

Pour plus d’infos, les liens dans le texte (an anglais):

Linux est en progression dans les entreprises

Pourquoi linux est plus sécurisé que windows

88 graves défauts trouvés dans le noyau android

Un exploit du kernel linux donne une porte dérobée à des crackers

Ce que vous devez savoir à propos du bug zéro day d’IE

Comment obtenir du support pour un logiciel open source

11 applis linux dont votre entreprise à besoin

4 façons d’essayer une distribution linux

Comment choisir une distribution linux pour sa station de travail

 

 

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur tykayn@paypal.com, ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

restez en vie, luttez contre le présentéisme

Travailler moins pour gagner plus, ou comment le présentéisme fait couler les projets, les boîtes et leurs employés.

Bossez bien, et cultivez votre vie en dehors du boulot, passez du temps de qualité en famille, entre amis, ou bien seul. Ne tombez pas dans le piège qui vous fera regretter en fin de vie de ne pas avoir mieux géré votre temps en dehors de celui que vous passez sous contrat avec une entreprise. Votre travail ne s’en portera que mieux. On passe déjà suffisamment de temps dans les transports. Méfiez vous également lorsque l’on vous parle de culture d’entreprise, ce n’est que de la novlangue pour désigner tout simplement un culte de la vie d’employé digne des plus strictes lois martiales.

C’est une forme d’organisation totalitaire, voire même sectaire. Dans ces structures, il y a la reproduction d’un même schéma avec un leader charismatique, incarné généralement par le fondateur de la société, autour duquel se crée un culte de la personnalité. Vous avez ensuite l’adoption d’un langage commun généralement bourré d’anglicismes, d’euphémismes et de superlatifs décuplés qui se propagent à une vitesse folle…..
Plusieurs process sont souvent rebaptisés avec des noms qui se veulent savants mais sont au final très creux. Ajoutés à cette novlangue, des rituels communs, des valeurs communes, une culture d’entreprise commune ou encore une surveillance omniprésente des résultats. Ce qui est assez proche selon moi d’un système totalitaire…. et d’autant plus hypocrite de la part d’entrepreneurs prônant la liberté à tous les étages et qui se révèlent dans les faits plus que liberticides.

-Claude Tran,

à propos de l’article « quand la coolitude des startups se transforme en prolétariat déguisé » de Marion Perroux 

https://www.challenges.fr/start-up/quand-la-coolitude-des-start-up-se-transforme-en-proletariat-nouvelle-generation_477708

Un autre témoignage ici: http://www.arolla.fr/…/2…/05/projet-jai-essaye-presenteisme/

Le culte du temps de travail, c’est mal, la qualité de code, c’est bien

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur tykayn@paypal.com, ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!