petit déjeuner d’entrepreneurs à Palaiseau

Avec mon petit groupe d’entrepreneurs des alentours de Palaiseau au nom poétique BNI Palaiseau business + on organise un petit déjeuner thématique le 20 Juin. Ce sera l’occasion de faire connaître votre activité et de rencontrer d’autres gens qui cherchent à découvrir des entrepreneurs locaux autour d’un petit déjeuner d’une centaine de personnes. Voici de quoi réserver votre place, pour la modique somme de 25€:

Billetterie Weezevent

Oui, wheezevent c’est absolument pas du libre pour gérer des organisations d’évènements, mais bon, Mobilizon n’est pas encore sorti, ça va venir 😉

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Mobilizon lance son financement participatif et cartonne tout dès le premier jour

On m’a déjà dit plusieurs fois qu’un truc qui manque à pas mal d’alternatives aux GAFAM ce serait un truc qui permette de s’organiser des événements aussi facilement qu’on peut le faire via Facebook. Mais sans avoir la sonde dans le cul en permanence.

ben devinez quoi c’est exactement ce que propose Mobilizon: un logiciel libre et fédéré qui permet de gérer plusieurs identités pour organiser toutes sortes d’événements dans le fédiverse. Grâce à activity pub vous pouvez interagir depuis un compte mastodon avec une vidéo sur une chaîne peertube ou un compte de photos Pixelfed. Et inversement. Et vous pourrez bientôt rejoindre ou organiser des événements avec Mobilizon.

Pour éviter que le projet soit fonctionnel mais complexe à l’usage, l’équipe de Framasoft a fait appel au boulot de deux designers professionnels chargés également de son ergonomie: Marie Cécile Godwin Paccard, et Geoffrey Dorne (avec qui j’ai eu le plaisir de bosser).

Je suis le projet Mobilizon depuis ses débuts et j’avais hâte qu’il soit lancé publiquement, en attendant j’ai contribué comme j’ai pu en regardant le code source, en discutant avec les devs, en écrivant dans le wiki du projet, en étudiant les projets existants, et en faisant une petite donation de 222€ au nom de mon entreprise CipherBliss.

Et leur campagne en ligne a super bien cartonné, plus de vingt mille euros récoltés en trois jours. Je n’avais jamais croisé de campagne qui cartonne aussi bien. Ou si, celle de Karim Debbache pour Chroma, éventuellement.
Nous en sommes donc au 2e pallier sur un objectif total de 50 000 €.
à 35 000€ récoltés le service sera entièrement fédéré.
Vous pouvez venir discuter sur le canal Matrix du projet #mobilizon:matrix.org (en français ou anglais comme vous voulez) avec les devs et autres enthousiastes. Le code source est disponible sur la forge de Framasoft.

Pour tout savoir sur le projet et ses implications pratiques, ainsi que suivre les donations ils ont aussi fait un site maison que je vous invite grandement à aller consulter. Reprenons le contrôle sur nos évènements!

https://joinmobilizon.org

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Bonus du documentaire « la bataille du libre » sur peertube

« Si tu ne sais pas, demande ; et si tu sais partage »
Partez à la rencontre des militants du logiciel libre avec le documentaire INTERNET OU LA RÉVOLUTION DU PARTAGE, diffusé sur Arte mardi 7 mai, et disponible en replay jusqu’au 5 juin.
INTERNET OU LA RÉVOLUTION DU PARTAGE – 55’
Un film de Philippe Borrel, écrit par Philippe Borrel, Annabelle Jarry et Marion Chataing
Produit par Tancrede Ramonet et Jeremy Zelnik
Une coproduction Temps noir / ARTE France
Avec le soutien de la Procirep Angoa et du CNC

Le documentaire intitulé « internet ou la révolution du partage-la bataille du libre » par Philippe borrel montre les enjeux concrets liés à l’éthique des logiciels libres dans divers domaines qui nous concernent tous.

Qui sont ces malfrats qui vous vendent des produits que vous n’avez pas le droit de réparer, ou qui souhaitent asservir tout un chacun en mettant en place des procédures légales mais totalement immorales ? Et comment reprendre le contrôle ?

Vous l’aurez deviné, avec des considérations de bien communs, et des logiciels libre qui sont aussi des meilleures pistes en terme de qualité et de business.

Nul besoin de savoir coder pour comprendre les enjeux dans le domaine de la médecine, du commerce, de la sécurité des personnes et des données, et des implications liées à l’avancée de la recherche scientifique freinée par des entreprises énormes, en passant par les logements et les biens communs.

Diffusé sur arte et en replay, l’auteur propose aussi des bonus en ligne sur peertube.

Petit extrait ici avec la prise de parole du boss de l’association framasoft Pierre-yves Bosset par exemple.

Les autres vidéos sont en ligne sur la chaîne peertube de Philippe borrel et en replay sur Arte jusqu’au 7 juin 2019.
J’imagine qu’ensuite l’auteur va publier le film entier sur sa chaîne. Stay tunéd !

https://www.arte.tv/fr/videos/077346-000-A/internet-ou-la-revolution-du-partage/
 

 

 

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Ouverture d’un canal Matrix CipherBliss

Pour faire du support et contribuer ensemble à plusieurs projets de CipherBliss, vous pouvez maintenant me joindre via Matrix/Riot sur le canal #cipherbliss:matrix.org

J’ai longtemps cherché un moyen d’avoir des canaux de discussion fonctionnant sur des logiciels libres et qui soient pratique à l’usage. Après avoir testé moults clients IRC et constaté que leurs versions portables (sur ORDIPHONE) étaient bien moisies et pas capables de prendre en compte les connexions intermittentes, j’ai testé plusieurs pistes telles que Telegram ou discord (mais ce n’est pas du libre) et c’est finalement Riot/Matrix qui a gagné en ayant un client mobile et desktop qui ont bien évolué depuis que j’ai commencé mon investigation.

L’UX est franchement bonne autant via une page web que via le client desktop, et le client mobile fonctionne très bien avec une connexion pourrave. Le tout étant entièrement sur du libre, ce qui est top.

« La prochaine fois, envoie moi un fax » -Georges Abidbol, l’homme le plus classe du monde

J’ai donc ouvert un canal pour CipherBliss et un autre pour les contributeurs francophones à OpenStreetMap, #osm-fr:matrix.org . Et si vous êtes plutôt Telegram, j’en ai fait un aussi osm-fr qui rencontre son petit succès.

Bisous et comme on dit à Brugges, à bientôt dans les cannaux!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Suivre une chaine de vidéos par flux RSS

Vous n’avez pas l’obligation de vous taper tout le bruit autour des productions d’un vidéaste que vous appréciez. Youtube le cache bien (plus de bouton avec un symbole de flux RSS) mais il propose une API pour suivre un utilisateur ou une chaine sans nom d’utilisateur via un flux RSS que vous pourrez ensuite incorporer à Thunderbird, Akregator (si vous avez un bureau Kubuntu) et autres lecteurs de flux RSS/Atom.

https://www.youtube.com/feeds/videos.xml?user=dirtybiology

Et comme youtube c’est sale, je vous recommande de jeter un oeil sur les instances peertube toutes reliées entre elles via ActivityPub (coucou le fédivers!). Sur toute instance peertube c’est beaucoup plus facile à trouver, il y a un bouton pour ça.

https://video.monsieurbidouille.fr/feeds/videos.xml?accountId=2

Par exemple, la chaine du Vortex lancée par Léo de DirtyBiology qui a rassemblé une coloc de plein de vulgarisateurs avec Arte et Nerd Entertrainement Systems pour une production au top.

https://www.youtube.com/feeds/videos.xml?channel_id=UCZxLew-WXWm5dhRZBgEFl-Q

De plus en plus de gens connus sur youtube publient également leurs vidéos en les important dans une instance Peertube, pour en profiter sans être poursuivi par les trackers de google je vous conseille d’installer l’addon Peertubify firefox qui vous propose un lien vers la version peertube d’une vidéo que vous visionnez sur youtube. Il n’y a qu’a cliquer sur le lien qui apparait alors quand la version peertube existe. Comme dirait Monsieur Masure, c’est Fabulon!

D’ailleurs vous avez notamment Nota Bene qui a un compte sur Mastodon, mais pas encore mis ses vidéos sur peertube, contrairement à Monsieur Bidouille, Thinkerview et DataGueule.

Pour plusse d’astuces INCROYABLES, vous pouvez aussi ajouter le flux RSS de CipherBliss.com évidemment 😉

https://www.cipherbliss.com/feed/

Enjaillez!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Rester relié à son passé via les réseaux sociaux

Gargron, créateur du réseau social Mastodon a écrit un chouette article à propos de la façon donc nous sommes dépossédés de notre propre passé sur les « réseaux » sociaux privateurs, quels sont les enjeux derrière l’accès à notre propre historique et son contrôle par l’utilisateur, et comment Mastodon permet cela.

***

Il ne s’agit pas de médias sociaux, il s’agit de contrôle.

Les êtes humains, par dessus tout, sont des narrateurs d’histoires. Il s’agit de notre rapport au passé, aux personnalités, ou entre les uns et les autres. Des histoires à propos de notre façon de nous connecter au monde autour de nous, de tirer du sens des évènements, et d’apprendre des valeurs. Nous dépendons d’histoires pour fonctionner en tant qu’acteurs dans le monde.
Ces histoires sont souvent dites d’expériences personnelles: « oh, j’ai fait ça aujourd’hui, je me suis senti comme ça, ça s’est passé et j’étais genre ‘wouah, c’est dingue!’ « . Dans les temps anciens, nous nous basions sur la tradition orale pour transmettre nos valeurs, puis nous avons évolué vers la forme écrite pendant que la littératie se répandait et que les villes devenaient le principal lieu de vie où les gens vivaient.

Les médias sociaux étaient, d’une certaine façon, un moyen d’apporter la tradition orale dans le monde écrit: un discours vivant de nos histoires personnelles au fur et à mesure qu’elles se produisaient, enregistrées d’une façon la plus adaptée qui soit au récit. Nous pouvions être en désaccord sur les détails, car les détails n’étaient pas aussi importants dans l’histoire que l’image globale du récit dans son ensemble.

Mais désormais, c’est le récit qui est fait à notre place.

Nos histoires, notre sentiment d’appartenance à la narration que nous créons, est sous une révision constante. Facebook et Twitter nous ont enlevé le récit linéaire que nous connaissions. Nous ne voyons pas notre participation, nous voyons des contributions, et seulement si elles sont assez populaires auprès de nos pairs (et donc, des agences de publicité) pour générer du trafic.

Nous obtenons une perte, une réduction de notre histoire personnelle, coupée avec des posts que nous n’avons pas écrit et qui n’ont aucun lien avec nous. Notre histoire et nos centres d’intérêts, la profonde façon dont nous nous définissons, est mixée avec des éléments qui ont été décidés comme profitables, et donc intéressants, pour maximiser notre engagement avec une histoire au récit mensonger.

Nous avons en effet perdu notre engeance à nous raconter nous mêmes, et les uns avec les autres, les histoires qui définissent qui nous sommes. Petit à petit, notre contrôle sur notre propre identité à été érodé, monétisé, et vendu.

Avant d’aller plus loin, je souhaite évoquer le livre « l’enfant autogéré »; un livre récemment couvert chez Scientific American. C’est une interessante lecture, mais la chose importante à en tirer est ceci: la perte progressive d’autonomie durant les vies des enfants et des adolescents à conduit à une augmentation marquée de taux d’anxiété et de dépression, une augmentation générale de cas de maladies mentales, et un sommeil d’une piètre qualité.

Il s’agit de plus qu’une simple suppression de choix d’activités: nos sources de distraction ont augmenté, la liberté pour beaucoup de choisir à été remplacée par des devoirs à la maison et des activités structurées contre de l’accomplissement et du temps libre.

Dans les espaces en ligne, particulièrement sur les tendances de Facebook et Twitter, ont graduellement remplacé l’agence des participants avec un régime fachisouriant, structuré, et ce pendant plus d’une décennie maintenant. En fait, ils l’ont fait assez longtemps sur assez de gens pour que de nombreuses personnes n’aient jamais connu de version de leur propre histoire qui ne soient pas totalement hors de leur contrôle.

Quand la ligne de temps linéaire à été enlevée en faveur de leur propre algorithme de tri, ils ont enlevé notre contrôle sur la conversation entièrement. Au lieu de vous et vos amis en discussion l’un avec l’autre, vous êtes en discussion en périphérie de sources de contenus que l’on vous impose de voir, lire, et aimer. Vous êtes en compétition directe avec une notion entrepreneuriale de votre histoire personnelle, de votre identité, et de vos relations avec les autres.

Cela peut être vu plus facilement sur Intagram: votre flux d’actu est remplie de contenu sponsorisé par des étrangers, les publicités sont indistinguables des vrais posts, « des suggestions » et même d’injections dans votre historique de recherche et de tags, et plus encore: il ne s’agit pas d’un cas où l’on vous propose des suggestions de « choses que vous pourriez aimer ». Il s’agit de ce que l’on vous dit, explicitement de façon autoritaire, que vous devez aimer. Votre histoire n’est plus un enregistrement; c’est une affaire de révision corporatiste sous audit strict.

« Mais nous sommes libres de participer, ou pas, sur ces plateformes » diriez-vous. Et vous êtes dans le vrai; nous pouvons reprendre notre ballon et rentrer à la maison.

Mais nous n’allons pas le faire, et nous ne devrions pas avoir à le faire.

Il est naïf de penser que nous devrions choisir de ne pas participer au discours public si nous sommes insatisfaits de l’état actuel des médias sociaux. Plus qu’un luxe, la norme pour beaucoup, beaucoup de gens dans le monde d’aujourd’hui est de communiquer et discourir avec des gens de par le monde, sans s’arrêter aux barrières des frontières, des idéologies, de la politique ou de la religion. Il est irréaliste de suggérer simplement de ne pas participer au média social de même qu’il l’est de suggérer de ne pas payer l’électricité, se désinscrire de son fournisseur internet, ou clore votre abonnement téléphonique.

Faisable, oui; mais franchement ridicule pour la plupart d’entre nous.

Nous avons besoin d’une plateforme qui n’est pas détenue par des intérêts corporatistes, dirigée par la collecte et la vente d’informations personnelles, la monétisation de l’expérience sociale à travers la dépersonnalisation et des services publicitaires.

C’est pourquoi nous avons besoin de Mastodon.

Pour débuter avec Mastodon, allez sur joinMastodon.org et choisissez un lieu pour y établir votre chez-vous! Utilisez les menus de sélection pour cibler votre recherche par centre d’intérêt et par langue parlée, et commencez à tooter!

Tremaine Friske ,

 

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Débuter sur openstreetmap

L’information a de la valeur. Avec la bonne information et une bonne compréhension, les individus et communautés sont plus à même d’améliorer leurs vies et mieux anticiper l’avenir.

LearnOSM, guide du débutant pour openstreetmap

OpenStreetMap c’est trop fun, et c’est surtout un logiciel libre ainsi qu’une base de données ouverte. C’est aussi une meilleure source de vérité sourcée et vérifiée par des millions de gens – amateurs et professionels – que ne le sera jamais Google Maps et les autres services du genre qui ne permettent pas tellement de les corriger.

Petit exemple de l’ignorance de Gmaps avec le tag sur mastodon:

En Décembre j’ai donc décidé de me lancer dans la cartographie de lieux que je connaissais bien pour mettre ma pierre à l’édifice. La pratique recommandée consiste à ne modifier sur les cartes que les éléments que l’on est certain de connaître et à demander de l’aide aux autres dès qu’on en a besoin.

En fait, contribuer à OSM est très simple à faire sans avoir à utiliser autre chose qu’un navigateur web tel que Firefox.

Il suffit de créer un compte et d’aller dans l’éditeur de carte en ligne (qui se nomme ID), de zoomer assez près (un niveau de zoom de 18 est correct) pour afficher les détails, de faire ses modifs comme rajouter des points, des chemins, ou des polygones, puis de les enregistrer. Le principe de base c’est ça, et ça reste pas plus compliqué que ça.

trouver de l’aide:

  • Sur le wiki OSM, qui est une mine d’or ouverte tout autant à la contribution que les cartes. Il répondra à la plupart de vos questions, et en plusieurs langues. Attention, votre compte OSM n’est pas le même que celui pour le wiki, ce sont deux choses différentes.
  • sur le canal Telegram francophone que j’ai créé en Décembre 2018 et où je squatte,
  • ou le canal OpenSreetMap international anglophone qui comporte à peu près 500 personnes prêtes à s’entraider.
  • Trouvez de l’aide avec des gens via le forum français,
  • Ou encore sur d’autres endroits répertoriés dans le wiki.

Premières choses à connaître

Maintenant que vous savez où trouver de l’aide avec des vrais gens, vous pourrez sans doute cartographier des choses basiques près de chez vous. Les boutiques, les centres culturels, les maisons. Vous serez surpris de voir combien de personnes ont déjà contribué aux cartes près de chez vous, même si c’est un trou paumé comme chez moi au fin fond de l’Essonne. Et vous serez également surpris de voir comme dans des grosses villes on peut trouver des énormités dans Gmaps qui sont déjà corrigées dans OSM.

Beaucoup de commerces n’ont pas leurs horaires indiquées sur le net, c’est pourtant très pratique, surtout si vous voulez encourager le commerce local par exemple, ou animer la vie culturelle de votre quartier. Je vous conseille grandement de rentrer des heures d’ouvertures avec l’outil YoHours

C’est une page web super pratique qui permet de ne pas avoir à écrire les heures dans un format précis mais juste de sélectionner des plages horaires, pour les copier coller dans l’attribut de notre point d’intérêt.

 

Les décalages d’image satellite

Une chose perturbante quand on commence à faire de la cartographie est de voir comme pas mal de bâtiments sont décalés par rapport à leur image satellite. Il faut savoir que vous pouvez afficher des fonds de plan en provenance de plusieurs ressources de satellites ou de cadastre officiel, et que vous avez le droit de les décaler, ça n’affectera pas tout le monde.

Les gens éditant les cartes n’utiliseront pas forcément le même fond de plan et les mêmes décalages localement et c’est ainsi que l’on peut se retrouver à voir un groupe de maisons alignées avec l’image sattelite que l’on voit, alors que la rue d’a côté à un décalage de 5 mètres. Les fonds de plan satellites sont mis à jour régulièrement et vous serez d’ailleurs ravis d’apprendre que le méridien de greenwitch change lui aussi de place tous les ans.

Le déplacement de nombreux ensembles de points n’est pas recommandé avec l’éditeur web nommé ID, je vous recommande de ne pas vous plonger là dedans pour le moment et de faire au plus cohérent avec les éléments voisins.


Applications mobiles

Maps.me ou OSMand+ permettent de lier son compte openstreetmap (ou non) et de trouver des itinéraires hors ligne et en ligne, afficher différents fonds et éléments de cartes, des points d’intérêts, dessiner des traces GPS en marchant, à vélo ou autre, et de contribuer à OSM directement dans l’application. ce qui reste bien moins rapide que si on le fait depuis un ordinateur à écran plus grand avec une souris et un logiciel adapté comme JOSM (qui nécessite un téléchargement de logiciel en Java) ou ID (l’éditeur en page web par défaut qui apparait quand on clique sur « modifier » sur openstreetmap.org, il y en a bien sûr plein d’autres). Perso j’ai une bonne préférence pour OSMand+, choppé via f-droid au lieu du playstore.

Pour contribuer aux chemins de photos géolocalisées il existe Mapillary. Pas mal de cyclistes l’utilisent pour cartographier partout où une goueul car ne saurait aller, mais ça fonctionne aussi en voiture avec des kits de montage. On peut régler les intervalle entre images, prendre juste une image, et s’en servir pour contribuer ensuite aux plans. Mapillary propose d’ailleurs des ensembles de reconnaissances d’image pour trouver des éléments, et va automatiquement flouter les plaques d’immatriculation et les visages des gens.


Traces GPS

 

Vous pouvez par exemple faire un tracé de chemin ou de ruisseau en forêt en suivant une trace GPS, mais ce n’est pas seulement utile pour les endroits difficile d’accès en véhicules motorisés ou non. Sur mobile vous pouvez utiliser votre GPS et l’appli OSMand par exemple, vous allez dans les pramètres, et activez les traces GPX. une fois votre chemin terminé vous pouvez cliquer sur « enregistrer ». l’appli ne vous proposera pas d’enregistrer votre chemin si vous n’avez pas le GPS activé.

Après avoir bien compris que selon ce que l’on a sélectionné (point, chemin, ou polygone) on ne peut pas mettre n’importe quel attribut,
la plupart de mes questions ont le plus souvent concerné la recherche de nom correct pour qualifier un point d’intérêt « comment cartographier un … »

 

OSM vous permet de communiquer avec les autres auteurs

Il m’est arrivé de recevoir des demandes d’informations supplémentaires sur une contribution (un ensemble de plusieurs modifications) que j’aurai fait. La personne me remerciait d’avoir contribué dans une ville que je connais bien et me demandais si j’avais des infos sur telle ou telle piste cyclable de cette ville.

Cette facilité de communication est une des grandes forces d’OSM permettant une réelle qualité des données.

Aller plus loin avec JOSM

il vous suffira de télécharger le logiciel JOSM, vous connecter avec votre compte OSM, et de suivre le guide du débutant qui est très clair et concis.

Apprennez à corriger vos erreurs et celles des autres avec le validateur Osmose

La validation de vos modifications se fait automatiquement dans n’importe quel éditeur. Mais Osmose vous permet de voir sur une région donnée quelles erreurs ont été commises et pourquoi. Vous pouvez filtrer les contrôles de validation pour vous concentrer sur les erreurs plus ou moins importantes, ou sur certaines d’un genre particulier. Cela vous permettra de vous améliorer plus rapidement.

 

Venez donc me faire coucou sur le canal Telegram OSMfr.

Bon mappage 😉

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Faire son propre thème Mastodon

 

Personnaliser son instance Mastodon c’est fort simple,

facile: CSS personnalisé

on peut rajouter du css personnalisé dans l’interface d’administration.

naviguez dans « espace perso »> « administration » > « paramètres du site » pour ajouter des éléments graphiques, changer l’image d’accueil, un logo, une vignette, la description du site, mettre des emoji personnalisés, tout ça tout ça.

sur votre instance ce sera à l’addresse votresite.com/admin/settings/edit

le logo de CipherBliss sur mon instance mastodon

Faire son thème perso

Mais on peut aussi développer complètement son propre thème en surchargeant les fichiers au bon endroit, en relançant la compilation des fichiers pour le frontend, et en relançant les services qui font tourner Mastodon.

Pour s’amuser on peut commencer par modifier juste les variables de couleur en scss, changer la taille de base des colonnes, changer les icones.

Vous pouvez aussi proposer plusieurs thèmes que vos utilisateurs vont voir dans leurs préférences, par exemple chez witches.town, une instance lgbt-amicale propose les sources de son thème à installer ici.

Mais il ya tout un tas de possibilités.

J’ai donc réalisé une page dynamique qui vous permet de générer votre propre feuille de style custom.scss qui modifie les variables par défaut à ajouter à votre installation mastodon.

éditeur de couleurs de thème Mastodon par cipherbliss

Comment ça marche ?

cliquez sur les sélecteurs de couleurs et le style scss sera mis à jour en temps réel en dessous ( dans le bloc grisé ).

Vous n’aurez plus qu’à copier ces variables pour les mettre dans votre fichier de styles durant l’installation de votre thème personnalisé:

Comment installer votre thème personnalisé

dans votre installation, créez le fichier custom.scss et collez votre style personnalisé dedans.

cd /home/mastodon/live
editor app/javascript/styles/custom.scss

modifiez le fichier config/themes.yml

afin qu’il contienne

default: styles/custom.scss

pour prendre en compte votre style custom.

il sera pris en compte au redémarrage des services de mastodon.

Si vous vous y connaissez en ReactJS vous pourrez modifier les templates. il sera donc pratique de faire tourner un serveur de dev local avec webpack.

Installer plusieurs thèmes

modifiez config/themes.yml

et rajoutez une ligne par thème, qui renverra vers une feuille de style chacun. il faut obligatoirement avoir un thème par défaut indiqué avec le mot clé « default ».

default: styles/awesome_theme.scss
mastodon: styles/application.scss
another: style/another_theme.scss

Vous pouvez changer le nom du thème dans le fichier de traductions.

config/locales/fr.yml

et mettez le nom que vous voulez pour chaque thème

themes:
  default: "Le Thème trop génial"
  mastodon: "Mastodon par défaut"
  another: "Un autre thème"

Lien vers le code source

Mastodon étant distribué sous licence AGPL, il faut fournir les sources aux utilisateurs, donc il convient d’héberger votre feuille de style à un endroit publique et de mettre un lien vers ce thème sur votre instance Mastodon.

pour cela, créez un fichier config/initializers/source.rb, et personnalisez les liens dans les sections /about et /about/more :

editor config/initializers/source.rb
# frozen_string_literal: true
module Mastodon
  module Version
    module_function
    def source_base_url
      'https://framagit.org/VOTRE_COMPTE/VOTRE_PROJET'
    end
  end
end

 

Et par ici pour la doc officielle de personnalisation de thème mastodon.

have fun!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mastodon.cipherbliss.com.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

byebye Facebook

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mastodon.cipherbliss.com.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Aaron Swartz, l’enfant d’internet

l’histoire d’Aaron Swartz, né en 1986 et mort en 2013, – créateur de Reddit et de bien d’autres services rendus à l’humanité – montre les enjeux d’un accès commun aux libre savoir et à quel point cela vaut le coup de les défendre.

Je suis né un an après lui, et je suis loin d’en avoir autant fait. On devrait tous en prendre de la graine.

Très bon documentaire en VOSTF dispo sur peertube.

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mastodon.cipherbliss.com.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!