Faut il avoir une présence sur les plateformes sociales privatives pour en libérer ses utilisateurs

Suite à ce post, https://framacolibri.org/t/mobilizon-et-technos-des-gafams/5461/9?u=tykayn référant cette discussion sur Mastodon https://diaspodon.fr/@dada/102643392155613739
j’aimerais avoir vos réflexions sur des méthodes qui fonctionnent pour inciter les gens les moins geek/ingénieurs/techniques du monde à se libérer des effets de réseau des plateformes « sociales » centralisées.

J’en viens à me dire qu’on peut sans doute parler du fédiverse sans avoir à faire comprendre aux gens la notion d’instance ou de décentralisation. Ces notions viendront plus tard. ça parlera aux techos, mais pas aux utilisateurs lambda qui attendent que d’autres leurs montrent quoi faire.

Par exemple, pour ceux qui s’attendent uniquement à croiser plein de monde et qui ne comprennent pas les dégâts sur la vie privée que fait facebook, on peut leur dire que l’audience double tous les 6 mois, et qu’actuellement on a près de 4 millions de gens dans le fédiverse (pas que sur Mastodon).
Ou encore leur montrer comment Fb nous éloigne de nos amis en filtrant les flux d’actus et nous donne une illusion de proximité plutôt qu’une réelle proximité.
On peut dire a nos copains artistes qui font du crowdfunding régulièrement que leurs appels aux dons ne seront pas pollués par de la pub.
Aux militants on peut leur dire que leurs messages ne seront pas censuré au gré des décisions politiques des actionnaires gérant le site.
Les exemples sont nombreux.

J’ai choisi plusieurs choses pour inciter les gens:
L’exemple: en supprimant mon compte Fb et Google.
L’argumentatif écrit: en faisant des posts de blog qui ne s’adressent pas à des techniciens.
<strike>Le témoin de jéhovah: en allant frapper à la porte des gens pour leur prêcher la bonne parole.</strike> Non, enfin, bon, en causant à mes proches et moins proches.

J’ai choisi d’utiliser twitter (en crossposting de source mastodon perso https://mastodon.cipherbliss.com ) et (très peu) linkedin aussi. Tout en étant conscient des business model de ces plateformes et de l’attention très limitée et filtrée des gens qui sont dessus.

**J’aimerais que l’on partage nos retours d’expérience là dessus.**
Jusqu’ici j’ai réussi à faire en sorte que quelques uns de mes contacts s’inscrivent à mamot.fr ou à mastodon.art à l’époque où Mastodon était par défaut en multi colonne, ce qui gêne les nouveaux venus.
Peu de gens parmi ceux là n’ont rien que tenté de faire le moindre post.
Un seul à réalisé plus de dix posts pour faire découvrir ses illustrations.
Les questions relatives à la vie privée sont un argument qui est extrêmement compliqué à faire entendre en peu de temps, c’est donc un angle argumentaire très inefficace.
Il parle cependant d’avantage aux femmes ayant connu du harcèlement en ligne et des ex dangereux.
Je connais pas mal de dessineux / artistes / illustrateurs, qui sont assez réceptifs aux problématiques de censure et de filtrage de leurs publications.
– L’angle argent parlera aussi à pas mal de monde quand on leur fait comprendre que la publicité ciblée et le profilage constant leur coûtent plus cher sur n’importe quel site et aussi en terme d’assurances et de relations avec les banques.
– On peut évoquer les scandales oubliés des cartes de fidélité dans les supermarchés, dont le capitalisme de surveillance n’est que l’extension. (Mais attention, c’est un terme qui va souvent faire sortir des mots comme « paranoïa », ce à quoi vous pouvez répondre que la paranoïa n’a pas de preuves, alors que là vous en avez)
– Pour les enthousiastes de la commande vocale on peut leur dire que « pour que le micro de ton bidule connecté détecte que tu lui dis une commande, il faut qu’il soit à l’écoute en permanence ». Très souvent les gens l’ignorent.
Montrer l’historique des enregistrements « ok google » où on a pas dit ok google permet une prise de conscience assez brusque qui peut être utile.
– Pour nos contacts engagés politiquement, les révélations d’edward snowden, cambridge analytica, la censure politique, le business model de la surveillance, sont des sujets qui auront leur auditoire.
– Les évènements facebook, une fonctionnalité très demandée (qui pour certains restent la dernière raison de l’existence de leur compte) permettent de faciliter les réunions militantes, mais les vident de leur efficacité à cause du filtrage et du fichage. Les militants en sont rarement conscients. (je vous ai dit que j’ai hâte que Mobilizon sorte une version alpha?)
– Les personnes conscientes que la limitation de caractères de twitter ne peut engendrer que des arguments d’homme de paille et des interjections violentes, dites leur qu’ils peuvent avoir autant de texte qu’ils le veulent ailleurs (pleroma, plume, mastodon).
– Les artistes vidéastes, faites leur essayer d’importer leurs vidéos sur peertube. Utilisez l’argument d’autorité de quelques comptes connus.
– Vous avez des amis LGBT+, montrez leur comment Mastodon permet de lutter contre le harcèlement, permet l’inclusion, les havres de paix, et redonne le contrôle aux gens les plus exposés aux risques de toutes sortes.
– Pour les gens souffrant de handicap, de maladies et autres traumas, mettez en avant l’accessibiltié et le design respectueux.
– Eugen Rochko écrivait qu’en fait ce ne sont pas les fonctionnalités qui comptent mais les personnes. Si un réseau social était fait de signes de fumée mais qu’il y avait des gens suffisamment connus dessus, tout le monde ferait des signes de fumée. Ce ne sont pas les fonctionnalités qui priment.

Je le concède, on est loin du gros succès migratoire.
Mais ma femme qui n’est pas du tout ingénieur commence à être à l’écoute des problématiques de vie privée maintenant que ça fait 9 mois qu’elle ne me voit plus sur facebook/messenger (et un an qu’on utilise Signal, qu’on a réussi à faire adopter par pas mal de gens autour de nous) et me disait récemment qu’elle envisageait de s’organiser un évènement en raid avec d’autres de ses contacts facebook pour s’inscrire à mastodon et voir ce que ça donne a plusieurs.
On a commencé à écrire des textes pour les nouveaux utilisateurs, et je constate que les arguments qui la font réagir ne sont pas du tout les mêmes que moi, ce qui est fort enrichissant.

Comment se faire des amis sur Mastodon

Comment devenir un artiste à succès sur Mastodon

Principaux obstacles donc:

la langue. les infos sur le fédivers se trouvent surtout en anglais, tout comme la vidéo de présentation qui existe avec des sous titres français, mais pas de vocal en français. Ce qui fait littéralement peur à toute personne de plus de 35 ans que je croise)
on s’imagine qu’adopter le fédivers est compliqué (notion d’instance / décentralisation) alors qu’on pourrait se passer de cette éducation dans un premier temps.
créer un compte ne se fait pas en un click avec un bouton « se connecter via une plateforme privative ». C’est un truc controversé, je comprends bien, mais je suis convaincu qu’on libérerait énormément de gens bloqués en mettant ça en place, par exemple avec IndieAuth ou d’autres fournisseurs d’identités.
– coordonner deux ou cent personnes à essayer en même temps serait très efficace pour balancer l’effet de réseau. Mais c’est forcément plus compliqué de coordoner cent personnes plutôt que deux.

Demandez aux gens comment ils sont arrivés sur Fb, ils vous diront que c’est parce qu’un de leurs proches les y a invité. Utilisez les liens d’invitation Mastodon, et organisez des raids. Pas sur la zone 51. ou alors si, montez un mammouth nommé zone51, c’est à la mode en ce moment.

Vous aussi, faites passer vos compte rendus d’essai et quelles méthodes vous utilisez o/

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.