Archives par mot-clé : mobilizon

person holding AC receiver

Passage dans l’émission « Libre à vous ! » le 17 novembre 2020

Le 17 Novembre 2020 j’étais invité à l’Émission Libre à vous ! diffusée mardi 17 novembre 2020 sur radio Cause Commune. La même émission pour laquelle j’ai proposé un script pour extraire toutes les musiques libres mises à disposition par l’April.

J’ai donc été invité par Frédéric Couchet pour causer de ce que je fais dans le CHATONS de l’April que l’on peut trouver sur Chapril.org , comment j’y suis arrivé et quelles actions j’y mène pour faire la promotion d’une solution d’organisation d’évènements en ligne avec Mobilizon, et plus largement faire comprendre à tout un chacun les dangers des GAFAM, et comment s’en émanciper concrètement.

Voici le fichier audio que vous pouvez télécharger:

La transcription texte de l’émission est aussi disponible ici grâce au formidable boulot de l’équipe.

https://www.april.org/libre-a-vous-radio-cause-commune-transcription-de-l-emission-du-17-novembre-2020

Intervenant·e·s : Noémie Bergez – Élodie Déniel-Girodon – Fabrice Noël – Baptiste Lemoine – Jean-Christophe Becquet – Isabella Vanni – Frédéric Couchet – Étienne Gonnu à la régie
Lieu : Radio Cause Commune
Date : 17 novembre 2020
Durée : 1 h 30 min

Sommaire de l’émission:

J’ai été ravi de pouvoir m’exprimer dans cette émission et causer de mon parcours qui a débuté avant l’apparition d’internet dans les chaumières, de comment j’ai pu mixer l’aspect dessin collaboratif, fanzinat (Mangastyl, E-kaki, Paintchat, flood IRC, contrib Openstreetmap… rha zut j’ai oublié de parler de Qzine.fr), sorties de petite vadrouille, accompagnements divers à l’émancipation et l’éducation populaire comme je peux la pratiquer sur ce blog, en contribuant à divers projets en lien avec Framasoft et les CHATONS, ou avec des ateliers associatifs en direct avec des gens de tous les âges et tous les niveaux. Des choses qui seront bien plus faciles à pratiquer le jour où on pourra se réunir en live avec des gens.

En attendant on s’en sort en organisant des ateliers à distance, ou juste des prises de nouvelles informelles pour garder le contact, avec des solutions de chatons et du logiciel libre, tout en cherchant à ne pas prêcher du convaincu.

C’est une émission qui parait tous les Mardis, on peut en écouter un paquet depuis le temps que ça existe. J’avais déjà écouté quelques autres diffusions avant qu’on ne me propose d’y prêter ma voix. On y aborde des sujets à propos de féminisme, éducation, initiatives pour rendre aux femmes leur place dans les métiers de la technologie en général, cartographie, encyclopédie contributive, hackerspace, tiers lieux, bio hacking, projets montrant un autre aspect du monde comme dans la section des pépites libres, s’informer sur tout ce qui se fait de collaboratif, comprendre mieux les textes juridiques, s’informer découvrir la culture du monde, entendre des gens dont je vois passer les pseudos sur Mastodon ou dans des conférences d’évènements auquel j’ai pu me rendre. à chaque fois on découvre des choses interessantes. Mangez-en!!

Comme dirait l’autre, la route est longue mais la voie est libre!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

2e Confinatelier le 6 Juin 2020

contribatelier, illustration de David Revoy

J’avais participé au premier Confinatelier, en compagnie d’une centaine d’autres personnes, le tout à distance, et c’était super chouette de voir toute cette énergie. Un peu comme à un festoche Pas Sage en Seine, mais via BigBlueButton.

@Framasoft@framapiaf.org a publié son annonce officielle pour le 2e , du Samedi 6 Juin 2020 qui commencera à 14h.
Faites passer l’info, on y causera , mais aussi , , , , et bien d’autres chosses passionantes.
https://contribateliers.org/2020/05/31/rendez-vous-le-6-juin-pour-le-confinatelier-2/

ça se passera à ce lien: https://huit.re/confinatelier, notez le dans votre agenda!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

On a besoin de compétences en UX design dans les projets libres

L’expérience utilisateur, et le design bien foutu sont des choses que l’on reproche souvent à des logiciels libres. Enfin, à ce qu’on se représente de logiciels libres, car sans eux il n’y aurait pas d’internet possible, et encore moins de web. Tout le monde utilise des choses libres sans le savoir mais qui leur sont invisibles, par exemple des serveurs web. Mais concentrons nous sur les logiciels et sites web ayant un fort tenant visuel. Le plus souvent, un site, un logiciel de bureau comme un simple tableur ou un truc pour gérer les plantations de son jardin sont loin d’être sexy et faciles à utiliser. Enfin, dans la mesure où on a pas un tuto pour nous prendre la main dès notre première visite.

L’ergonomie, le design, l’UX, ça manque cruellement à ce monde.

c’est d’ailleurs un des reproches les plus souvent faits aux projets libres: ils sont pas jolis jolis parce que la compétence principale des contributeurs est celle d’ingénieurs. Et quand on est ingénieur, la priorité c’est de faire en sorte que les choses marchent avec le moins de bugs possible. Cela sous entend que l’on s’attend à certains comportements (conformes à une spécification), et que tout ce qui en dévie est indésirable, comme un insecte qui fait des courts jus en marchant sur des circuits imprimés.

Prenez par exemple un logiciel libre qui sert à « graver » une image disque sur une clé usb. Etcher est super populaire parce qu’il est doté d’une expérience utilisateur super simple, que l’on comprend tout de suite, très facile à utiliser. Ce qui a suffi à le faire adopter plus facilement qu’unetbootin, qui permet la même chose mais avec une interface vachement moins sexy.

unetbootin, interface d’une beauté digne de windows XP

Etcher, interface fort jolie qui situe en plus le plan d’action clairement

Peu de gens savent qu’il suffit de glisser déposer un fichier .iso dans le dossier d’une clé usb pour que Debian / Ubuntu / Mint et d’autres OS libres proposent de graver cette image disque dessus. C’est très simple quand on le sait, plus simple que d’installer et lancer Etcher, mais c’est juste méconnu car ce n’est pas un comportement que windows ou macOS fournissent à ma connaissance.

Les personnes ayant des compétences en UX sont bien cachées de par le monde, et c’est d’ailleurs rare de les trouver dans les entreprises faisant du logiciel.
Mais alors, où vous cachez vous, amis bidouilleurs et bidouilleuses de design?

Cependant avoir une jolie identité graphique (effet wouaw, truc trop joli et “interface sexy” * o * ) n’est pas forcément suffisant à ce que le tout soit utilisable et bien foutu.
Combien de fois ai-je pu lire des mésaventures de projets de dev qui avaient une fuking belle identité visuelle mais se révèlaient impossible à utiliser car pas du tout hiérarchisée faute de recueil des besoins avec les utilisateurs finaux,
faute de hiérarchie de l’information,
faute de contraintes bling bling qui n’apportaient rien si ce n’est des rallongements de temps de dev à faire ensuite car manquant d’harmonie et trop lourd en complexité.

Chacun des acteurs d’un projet peut le flinguer en négligeant l’implication de ses choix sur les autres membres de l’équipe. Un problème classique de la gestion de projet.

L’expérience utilisateur (et l’expérience développeur) fonctionnent comme une pyramide de Maslow: chacune des couches des besoins n’est atteignable par l’utilisateur que dans le cas où toutes les couches précédentes ont été réalisées.

  1. Fonctionnel, utile. Fonctionne tel qu’on l’a programmé. (niveau essentiel)
  2. Fiable. Est disponible et précis. (nécessaire)
  3. Utilisable. Peut être utilisé sans difficulté. (nécessaire)
  4. Pratique. Très simple à utilisé, fonctionne tel qu’on se l’imagine. On entre dans la partie sujbective. (désirable)
  5. Plaisant. Doté d’une expérience mémorable, qui donne l’envie de le faire connaître et de le partager.
  6. Sensé. à un sens propre, apporte quelque chose de bénéfique concret à l’utilisateur. (excellente UX)

Toutes ces problématiques, il faut que les libristes s’en emparent aussi!

Bon ok, on est d’accord.
Mais comment faire pour trouver des gens à ces compétences si rares et leur donner envie de contribuer ?

si vous avez des pistes pour aller les pêcher (cafésalé ? deviantart? dribble?) je suis preneur.

Sur MobiliZon, un projet d’organisation d’évènements utilisant ActivityPub (et donc le fédiverse), Framasoft a embauché deux designers.

Mais venez donc sur le canal Matrix du projet (on y cause Français et Englishe) ou sur le site officiel joinmobilizon.org , plus on est de fous, moins y’a de riz.

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!