body of water

Live toot de la conférence avec Etienne Klein

live toot de la conférence de l’#AFIS (asso française pour l’information scientifique) avec Etienne Klein et la #SFEN:

Faire de la science ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas se tromper. Tous les scientifiques se trompent régulièrement.

L’intérêt de la science consiste à faire examiner nos connaissances avec une méthode précise, afin de savoir comment on se trompe.
Combien de personnes ayant fait des déclarations qui se sont montrées erronées sont venues ensuite dire qu’elles se sont trompées?
Il est primordial de savoir reconnaître que l’on se trompe quand c’est le cas pour faire avancer la connaissance.

Faire de la science, cultiver son esprit critique, c’est penser contre son propre cerveau.

« C’est pas une guéguerre entre les scientifiques et la population,
les scientifiques sont déjà eux-même incultes en science.
Si je vais voir un physicien du CEA où je travaille, et que je lui demande « c’est quoi une cellule souche? c’est quoi un OGM? c’est quoi la 5G? » il y a très peu de chances que j’obtienne une bonne réponse.

La compétence dans un domaine ne signifie pas la compétence dans toute la science.

Comment font alors les gens qui n’ont pas la moindre formation scientifique pour faire le tri dans toutes les informations qui leur sont proposées?
Par des jeux d’influence et d’arguments d’autorité.

il nous faut restaurer l’idée qu’il existe une différence entre une croyance et une connaissance.
Et qu’on ne peut pas être totalement dénué de croyance.

On doit se poser la question de « comment on a obtenu les connaissances que l’on a aujourd’hui », dans l’histoire des idées?

on peut tout à fait être militant et ne pas du tout savoir comment défendre avec des arguments ce que l’on revendique.
C’est très grave, parce que ça veut dire qu’on peut défendre tout et surtout n’importe quoi sans ne rien y comprendre.
Quand on est jeune on a beaucoup de temps pour apprendre, mais heureusement après aussi.
Encore faut il souhaiter davantage la recherche de la vérité que de suivre aveuglément un groupe

paradoxalement,
la propagation de la pensée critique – dans ce qu’elle est réellement, à savoir, exercer sa réflexion contre nos propres biais cognitifs- nécessite que l’on restaure des figures d’autorité scientifique.

Quelqu’un qui défend une thèse conspirationniste tout à fait farfelue en invoquant sa pratique de l’esprit critique, ne pratique pas l’esprit critique contre un certain ensemble de choses précises.

Il faut aussi comprendre que la science dit comment les choses sont, mais ne prescrit pas ce que nous devons en faire.
il faut faire la distinction avec ce qui relève de l’éthique, de la prescription sociale, morale, et le rôle de l’expert qui a une certaine connaissance de ce que les choses sont.
Prescrire une utilisation, appartient au registre du politique (et non du politicien), dans son sens premier: les décisions relatives aux choix de vie de la cité.

La conférence était assez courte, et le live tooting est un exercice qui consiste à rapporter les idées en même temps que la conférence se fait. J’ai donc écrit ce qui suit après la fin de la conf:

J’ajouterai qu’il est primordial dans la réception de toute information de savoir prendre du recul et se demander à quel point ce que l’on reçoit a fait l’examen de vérifications par des gens compétents en amont.

Spoiler alert: c’est rarement le cas, et tout média vivant de la publicité ou appartenant à des dirigeants de multinationales subissent de l’autocensure et sont interdits de traîter énormément de sujets qui feraient de l’ombre à leur employeur et à ses annonceurs. Ces contraintes broient toute idée qui passe par de tels médias pour les transformer en spectacle affriolant. C’est très différent de ce à quoi tend la recherche de la vérité et du fonctionnement du monde empirique.

Il faut absolument cesser de croire que si quelqu’un est convaincant il détient la vérité absolue et qu’il ne se trompe jamais.
Il faut absolument cesser de croire que toutes les opinions se valent, que tout peut être remis en question n’importe comment (le relativisme absolu), et que vous devez adopter n’importe quelle info sans devoir faire vous même à un moment le tri.
ça n’a jamais été une bonne idée et ça ne le sera jamais.

Au contraire, surtout si quelqu’un est incapable de reconnaître quand il se trompe, ou qu’il ignore quelque chose, c’est très mauvais signe quant à la fiabilité de ses communications et à son approche du monde réel.

L’indépendance des médias manque cruellement au panorama de la communication scientifique, c’est le résultat d’un jeu de pouvoirs qui privilégie la continuité d’une vision féodale de l’information. Une vision que l’on peut aujourd’hui changer en comprenant les travers actuels, les biais cognitifs, et en se servant de l’horizontalité d’internet.

Tout le monde peut se tromper, et c’est une qualité que de reconnaître ses torts, c’est le seul moyen pour enfin passer à autre chose et s’améliorer.

La crise du #COVID19 aura permis de mettre sur le devant de la scène l’aspect catastrophique des communications qui se revendiquent de « scientifique » alors qu’elles ne font que se répandre dans le spectacle en donnant carte blanche et un mégaphone aux pires charlatans qu’ils puissent trouver. Ce qui a des conséquences sanitaires démesurées, pour lesquelles les responsables de diffusion, ne subissent aucune ombre et font le moins de remise en question possible.

Bref, sortez couverts et bossez votre @hygienementale
ou vous finirez par avoir La tronche en biais 😉

Vous pouvez aller plus loin dans les travaux des différentes personnes en place en visitant le site de l’ #afis ou en vous procurant un des magazines « Science et Pseudo-science » afis.org et de la #SFEN (société française de l’énergie nucléaire) sfen.org , Etienne Klein a aussi son site est passe sur france culture tous les Samedis à 16h.
etienneklein.fr/

Comme dirait Captain Disillusion, professionel des effets spéciaux vidéo qui débunke des trucages:
« Aimez avec votre cœur, mais pour tout le reste, servez-vous de votre tête. »

je vous recommande aussi le court #fanzine à 3€ que M. Klein qualifie de tract, nommé « le goût du vrai ». ça permet d’apprendre un peu plus en détail comment mieux débattre avec des gens, qu’ils soient des proches ou de parfaits inconnus.

Voici les tags des termes liés sur mastodon:
#debattonsMieux #communicationScientifique #nofakescience
#science #COVID19

publié à l’origine sur Mastodon Cipherbliss

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin
  • Ethereum :
  • Monero
  • Ğ1
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mastodon.cipherbliss.com.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.