restez en vie, luttez contre le présentéisme

Travailler moins pour gagner plus, ou comment le présentéisme fait couler les projets, les boîtes et leurs employés.

Bossez bien, et cultivez votre vie en dehors du boulot, passez du temps de qualité en famille, entre amis, ou bien seul. Ne tombez pas dans le piège qui vous fera regretter en fin de vie de ne pas avoir mieux géré votre temps en dehors de celui que vous passez sous contrat avec une entreprise. Votre travail ne s’en portera que mieux. On passe déjà suffisamment de temps dans les transports. Méfiez vous également lorsque l’on vous parle de culture d’entreprise, ce n’est que de la novlangue pour désigner tout simplement un culte de la vie d’employé digne des plus strictes lois martiales.

C’est une forme d’organisation totalitaire, voire même sectaire. Dans ces structures, il y a la reproduction d’un même schéma avec un leader charismatique, incarné généralement par le fondateur de la société, autour duquel se crée un culte de la personnalité. Vous avez ensuite l’adoption d’un langage commun généralement bourré d’anglicismes, d’euphémismes et de superlatifs décuplés qui se propagent à une vitesse folle…..
Plusieurs process sont souvent rebaptisés avec des noms qui se veulent savants mais sont au final très creux. Ajoutés à cette novlangue, des rituels communs, des valeurs communes, une culture d’entreprise commune ou encore une surveillance omniprésente des résultats. Ce qui est assez proche selon moi d’un système totalitaire…. et d’autant plus hypocrite de la part d’entrepreneurs prônant la liberté à tous les étages et qui se révèlent dans les faits plus que liberticides.

-Claude Tran,

à propos de l’article « quand la coolitude des startups se transforme en prolétariat déguisé » de Marion Perroux 

https://www.challenges.fr/start-up/quand-la-coolitude-des-start-up-se-transforme-en-proletariat-nouvelle-generation_477708

Un autre témoignage ici: http://www.arolla.fr/…/2…/05/projet-jai-essaye-presenteisme/

Le culte du temps de travail, c’est mal, la qualité de code, c’est bien