Tablette qui fait sentir des textures


Aaaah les tablettes tactiles.
Avec ça, les constructeurs de claviers peuvent aller se rhabiller tant il est préférable d’avoir un clavier qui s’adapte à nos besoins.
Bien sûr, il existe des claviers où chaque touche est munie d’un petit écran.
On dit souvent que les tablettes ont le défaut de ne pas nous faire ressentir de retour physique, sauf peut être par vibration. Que nenni, mauvaises langues!
Senseg prévoit de sortir en 2013 ou au plus tard en 2014 une tablette à retour haptique pour le grand public. Une démo permet de ressentir des textures de plastique, de roche, de tissus, de simuler le volume d’une bille en verre.
De nombreuses applications pourraient y être trouvées, notamment pour les non voyants.
Mais aussi pour apporter encore plus de mimétisme au virtuel.
Mais comment ça marche ce retour haptique?
Avec des impulsions électromagnétiques qui disent à notre sens du toucher qu’on touche telle ou telle matière aussi bien qu’une enceinte trompe notre ouïe.. Le site est avare de détails, on n’en sait pas très précisément, mais bon, espionnage industriel, tout ça tout ça, et puis les gens faut les faire rêver, pas leur expliquer les choses.
J’en vois déjà sonner l’alarme aux mauvaises ondes et aux incidents sur les micro organismes comme si ces ondes étaient aussi méchantes que des micro ondes ou des rayons X. Pas de panique!
Enfin, en effet, ce qui fait le fun d’une tablette c’est son côté tactile. Sans doute parce que notre société n’a pas de contacts physique entre ses individus, sauf cas de violence ou bousculades. Du coup, dans notre culture on n’aime pas qu’un inconnu se permette de nous toucher ne serait-ce qu’une épaule.

Et la tablette, a t elle chosi de se faire tripoter dès qu’elle se réveille? Hein, faut y penser. Oui à l’indépendance des tablettes!

voilà, ça c’est dit.
Y’a aussi, comme pour la 3D un marché énorme pour le monde du porno avec ces tablettes qui pourraient agrandir le marché des sextoys.
Enfin, un retour haptique aux variétés infinies donnerait une vraie particularité au support de la tablette, qui pur l’instant n’a que peu d’intérêt par rapport à un téléphone tactile.
Peut être que je considérerai l’idée d’en acquérir une quand les tablettes disposeront d’un écran à 3D sans lunettes et de retour haptique. Et aussi quand on pourra modifier la taille d’une tablette pour la ranger dans sa poche. Allez zou les nigénieurs, au boulot! 🙂

CatégoriesNon classé