La vérité, c’est moi!

Je ne pense pas que vous soyez ignorant de ce qu’est de la propagande, je suis cependant beaucoup moins certain que vous soyez en mesure d’identifier de la propagande comme telle lorsque vous y êtes exposé.

Le nuage de fumée autour des fausses nouvelles, ou fake-news présuppose qu’une nouvelle, ou une actualité, revêt toujours un caractère de vérité indéniable. On suppose qu’une chose largement diffusée sur quelque média que ce soit est forcément vraie, or rien n’est plus faux. Il est fréquent que les journaux mais aussi les œuvres littéraires traîtant d’actualité se trompent, par erreur ou par stratégie politique, et que la lumière sur des faits ne soit faite que des jours, des semaines, ou des années après l’arrivée des faits.

Décréter que l’on est seul détenteur de la vérité relève de l’autoritarisme, et s’armer de censure pour faire disparaître les discours contraires au nôtre, relève du facisme, comme dans le film La classe américaine.

Peu importe vos opinions et votre discours, si la censure est votre seule réponse, vous êtes faciste. Innonder les médias d’un discours qui ne permet aucune réponse, ou de ne restreindre les débats qu’autour d’interprétations fallacieuses est un des visages de la propagande.

La réponse qui convient à un régime détendu des opinions, c’est d’avoir des droits de réponse, d’avantage de liberté d’expression, la liberté de dialogue sans menaces, d’avoir des opinions contraires, de ne pas être d’accord.

évitons les arguments pourris à base de sophisme du procureur.

Un peu de charité intellectuelle, que diable!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Nos données personnelles sont collectives

Nos données personnelles ne sont pas à vendre, et malgré le RGPD, les plus grandes boites du monde continuent de violer la loi et de nous marcher sur la gueule en nous arrachant un consentement contraint. L’exploitation d’une donnée personnelle seule n’a aucun intérêt, mais quand cette exploitation se fait de façon automatique dès que l’on dispose d’un téléphone allumé, ou que l’on interagit avec un ordinateur, ces données sont retenues et conservées par des gens que vous ne connaissez pas, et qui auront tout le loisir d’en faire une exploitation qui leur plaît sans que l’on ait notre mot à dire par la suite.

Pour de nombreuses boîtes ce ne sont pas de la spéculation, pour Facebook par exemple c’est bien spécifié dans leur buisness model, leur rapport officiel décrivant la façon dont la boîte gagne de l’argent.

Cette exploitation n’est jamais au bénéfice des individus, les conséquences sont graves et c’est pourquoi il faut s’opposer à ces mécanismes de surveillance de façon collective.

C’est pourquoi CipherBliss fait une donation régulière de 20€ par mois à l’association laquadrature du net, qui mène une action juridique par de nombreux moyens, bien avant les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage des états unis à l’envers de toutes les personnes passant aux états unis, mais aussi dans le monde entier. Ce n’est bien entendu pas la seule association à mener ce genre d’action qui nous bénéficie à tous, et tout le monde n’a pas les moyens de mettre autant que nous dans une donation, mais chaque euro compte. Enfin, vous aussi vous pouvez faire un premier pas dans une meilleure protection collective en désinstallant des applications de votre smartphone, en vous renseignant sur les logiciels libres, les réseaux sociaux qui ne vous espionnent pas (comme Mastodon), les bloqueurs de trackers et de publicité à installer dans firefox/chromium comme ublockOrigin et privacy badger, utiliser telegram et signal comme messageries.

Vous noterez également que cette vidéo n’est pas hébergée par youtube, détenur par google, détenu par alphabet, mais bien auto hébergée par mes soins sur une plateforme peertube, qui liste également les vidéos des autres peertube. La fédération, c’est la vie.

Plus de vidéos sur https://peertube.cipherbliss.com

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Ajouter la météo à votre calendrier

Par les temps verglacés qui courent, j’aime savoir si je prends la moto pour aller bosser le lendemain. Préparer ses affaires pour passer de voiture à moto prend un temps de dinnngue comme on dit à l’élysée. Il convient donc d’avoir un peu de prévision dans son agenda. Et rassurez vous, pas besoin de gout-gueule ou d’une appli dédiée pleine de trackers.

Vous pouvez ajouter un agenda fourni par le Robot Météo: https://bot.elmt.eu

pour votre ville, sous forme de lien ical à ajouter à votre agenda habituel, ou à nextcloud tant qu’on y est. Vous pouvez aussi avoir l’info par flux RSS, export texte, ou pouet de Mastodon.

Et voilà ce que ça donne \o/

agenda météo dans nextcloud

 

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mamot.fr.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Lister ses branches git par ordre de commit le plus récent

Il est fréquent d’oublier quel est le nom de la branche sur laquelle on a travaillé il y a quelques jours. Si vous utilisez correctement git vous devez créer une branche par chose que vous voulez faire, donc dans un gros projet de longue haleine, vous aurez tout un tas de branches.

Vous pouvez faire de l’élaguage régulier avec git prune, mais si vous ne l’avez pas fait depuis un moment vous aurez sans doute besoin à un moment donné de trier vos branches par ordre de dernière modification.

git branch --sort=-committerdate

Et pour trier dans le sens ascendant il suffit d’enlever le moins avant committerdate:

git branch --sort=committerdate

trouvé ici sur stackoverflow.
Voilà, have fun!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mamot.fr.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

comment se délester de la charge mentale

Vous avez probablement eu vent de ce qu’est la charge mentale et de sa disproportion dans les couples hétéros, notamment via cette BD d’emma Clit « Fallait demander » qui explique très bien l’incompréhension problème et le poids de ce fléau sur les femmes. Si vous ne voyez pas de quoi je parle allez lire d’abord cette courte BD.

Le problème de la charge mentale n’est pas une fatalité et nous allons voir aujourd’hui deux moyens complémentaires à mettre en place par les deux personnes du couple pour en venir à bout:

  • La communication verbale claire et précise.
  • Les outils numériques pour se défaire de la charge mentale.

Vous noterez que le problème ne se situe pas uniquement chez des couples hétéros, c’est pourquoi tout du long de cet article comme pour ceux de chez qzine.fr je ne préciserai pas particulièrement que les rôles doivent être mis en place spécifiquement par un des deux partenaires, mais bien par les deux.

Communication verbale:

S’attribuer des rôles Claires et nets, et être flexible tous les deux pour améliorer les choses.

Comment se passe habituellement la répartition des tâches

Quand je vivais seul, je m’occupais de toutes les tâches ménagères et de toutes les choses à penser, qu’il s’agisse de trucs administratifs, de choses à organiser, des potes à recevoir ou à visiter, de docteurs à aller voir.

Mais aux moments où j’ai vécu en couple, jusqu’aux six dernières années où je vis maintenant marié avec ma femme il faut constater que dans notre culture, tout le monde fait en sorte que homme et femme aient des tâches bien précises à faire par défaut, que ça leur plaise ou non:

Tout le système utilise des procédés insidieux de telle sorte que les femmes soient bien d’avantage contraintes (socialement, financièrement) de s’occuper des gamins et de la tenue du foyer pendant que monsieur doit aller gagner un max de pognon pour tout le foyer sans profiter de la présence de ses enfants. Chacun des membres du système est à la fois récompensé pour agir de la sorte, et découragé de dévier de ce schéma.

ça commence bien avant la grossesse et se poursuit bien après, bien qu’il soit admis qu’une carrière de nos jours n’a rien à voir avec la carrière de nos parents nés dans les années 70. Donc quand on ne met rien de spécial en place, on tombe dans… le schéma sexiste classique.

Le schéma sexiste classique

Les femmes s’occupent de faire la bouffe, les courses, le ménage, les couches, les rdv chez le médecin, s’arrêtent de bosser plus longuement que les hommes et subissent un isolement social.

Les hommes vont s’occuper de sortir les poubelles, changer les ampoules, réparer des trucs (parce que c’est compliqué et technique, et que ça fait peur), faire des travaux, soulever des trucs lourds parce qu’ils soulèvent de la fonte pour le fun, conduire la famille dans leur grosse voiture et avoir plus d’accidents.

Vous remarquerez d’ailleurs à quel point les femmes sont découragées de conduire des voitures et qu’on les prend pour des grosses bécasses dans les pubs en mettant l’accent sur la simplicité de conduite d’un véhicule, et autres fadaises de couleur de vernis raccord avec la carrosserie. ça et autres prétendues blagues du style « femme au volant mort au tournant ». Super blague, top

résultat, si vous regardez, plus de 9 conducteurs sur 10 sont des hommes.

Ainsi, la plupart du temps, c’est aux hommes que revient le rôle de fournir des revenus afin de faire vivre toute la famille. Et si vous croyez que ce sont les allocation familiales et le RSA qui vont vous rendre riche et disponible à une vie oisive, c’est que vous n’avez jamais essayé ce mode de vie et que vous êtes très mauvais en maths. Désolé de vous le dire. (et si vous croyez que la fraude au RSA est plus importante que la fraude des entreprises, désolé encore)

Les familles à double revenu sans enfant (ou DINK) sont les familles les plus aisées, à fort pouvoir d’achat et disponibles à une vie de loisirs.

S’ils souhaitent s’absenter pour s’occuper de leurs enfants malades c’est mal vu, toujours en 2018 on leur demandera pourquoi ce n’est pas leur femme qui s’en occupe. Bon, sauf si vous êtes freelance les gens s’en foutent, mais vous noterez que beaucoup de gens ne sont pas freelance.

Les hommes devront passer le plus de temps possible sur leur lieu de travail, des lieux d’ailleurs très souvent minoritaires en femmes, que l’on retrouve d’avantage dans des métiers où l’on leur demande de « bien présenter » comme dans les ressources humaines et la communication ou les accueils, les tâches ménagères (vous avez déjà vu un homme de ménage?), les métiers autour de l’enfance, ou ceux consistant à soigner des patients.

Les femmes d’ailleurs sont plus souvent contraintes de choisir des métiers à temps partiel et laisser tomber des carrières pour laisser du temps à des tâches non rémunérées. voir à ce sujet les slogans féministes « rémunération pour TOUS les travaux ».

Pour le reste, il y a mastercard, enfin non, les métiers d’hommes quoi. Si vous regardez dans l’histoire, vous verrez des tas d’hommes célèbres, et énormément moins de femmes. Voilà ce que ça donne quand on empêche l’accès à l’instruction et à d’autres perspectives d’avenir à plus de la moitié de la population, on se prive d’un énorme potentiel.

Dans les domaines scientifiques également, là où l’on étudie l’aspect biologique on retrouve une grande proportion de femmes. Peut être estime-t-on que la physique, l’exploration spatiale, ou les mathématiques ne doivent pas être des domaines censés attirer les femmes. Durant les études de lycée, vous remarquerez aussi que tout ce qui a trait à la littérature ou aux sciences sociales (qu’on appelle aussi « les sciences molles » vous remarquerez) implique d’énormes proportions d’élèves femmes.

Chose notable: alors que la programmation informatique implique énormément d’écriture (de code, mais pas seulement) et de notions grammaticales et littéraires, c’est un domaine où l’on retrouve très peu de femmes.

Bien qu’elles produisent des logiciels d’une qualité globalement meilleure que celle des hommes.

L’automatisation ?

La faux-tomation, ou l’escroquerie de l’automation surévaluée, est une chose intrigante. C’est quand on vous vend par exemple qu’une machine va vous faire gagner du temps mais qu’elle vous apporte à la place d’autres contraintes plus chronophages encore. Comme les caisses automatiques aux supermarchés censées éviter d’avoir plein d’hôtes de caisse (souvent des femmes d’ailleurs), mais qui plantent tellement tout le temps que le gain de temps par l’automatisation du procédé est négligeable. L’automatisation est grandement surestimée dans de nombreux endroits où on la vend, bien que l’intelligence artificielle et les progrès technologiques soient réellement impressionnants, et dépassent tout le temps les attentes des experts en la matière. En fait, le bénéfice de l’automatisation reste toujours inhérent à la résilience de la chaîne d’action, toute la suite d’actions est limitée par son maillon faible et la capacité de réaction de l’ensemble pour ne pas empêcher toute la chaîne d’action de se poursuivre.

Les réels progrès d’automatisation cachent de nombreux métiers de l’ombre totalement abrutissants et aussi aliénants que les métiers qu’ils tentent de faire disparaître. Les assistants vocaux, la conduite autonome, la lutte contre le spam, les transitions numériques des administrations demandent encore et toujours d’importants travaux d’étiquetage, de vérifications, de support téléphonique, en grande partie parce que ces produits automatisés sont bêtes comme leur pieds et incapables de s’adapter à leurs utilisateurs.

l’UX dans son ensemble est grandement négligée dans la plupart des produits. Il est souvent moins coûteux de livrer un produit mal foutu et de se payer des opérateurs de support téléphonique à l’étranger à un prix ridicule, que de consacrer un mois de plus à la conception et l’amélioration d’un produit en le confrontant à ses utilisateurs finaux. Mais c’est risqué pour vos fesses si vous basez tout votre business sur la médiocrité de cette façon, vos utilisateurs iront tout simplement voir ailleurs vers des produits qui juste-marchent, c’est vous qui voyez.

Les automatisations sont pour beaucoup incomplètes de par leur production mais aussi notamment parce que l’éducation qui devrait aller avec ne suit pas, et fait par exemple que nous sommes tous analphabètes de l’informatique. ou absolument infoutus de nettoyer le filtre de notre lave-vaisselle parce qu’on s’imagine que c’est trop compliqué. Sans parler des bugs que l’on a pas le droit de corriger du fait de lois et de politiques obscurantistes absurdes qui enferment les utilisateurs.

à lire à ce sujet: Les gamins ne savent pas se servir de l’informatique, et voilà pourquoi cela devrait vous inquiéter.

Mais revenons à nos moutons.

Quelle est l’évolution de la répartition des tâches?

Une légère évolution de la répartition des tâches se fait lorsqu’il s’agit d’emmener les enfants à l’école et de les récupérer.

Mais dans l’ensemble les choses ne bougent pas vraiment depuis les années 1980. Les femmes passent toujours nettement plus de temps à faire des tâches domestiques.

C’est pourquoi il est vital de prendre un peu de temps pour communiquer sur nos attentes et pourquoi pas les écrire.

On habitue les femmes à communiquer de la façon la plus subtile possible, et les hommes à ne pas laisser la place à la subtilité. C’est pourquoi il convient de se mettre sur la même longueur d’onde. Si vous reprochez à votre partenaire encore et toujours la même chose, en le répétant plein de fois et que les choses ne changent pas, ce n’est pas forcément parce que votre partenaire ignore ce que vous lui reprochez, c’est probablement parce que ça lui est plus coûteux (en temps et énergie ) de ne pas changer les habitudes car il/elle ne voit pas le même tableau de contraintes et bénéfices que vous.

Ce n’est certainement pas la première fois que vous entendez le fait que la communication est cruciale dans un couple ou ailleurs, mais avez vous vraiment essayé de formuler de plusieurs façons différentes les tenants et aboutissants de ce que vous souhaitez améliorer ? Ce n’est pas évident, surtout quand on estime que c’est aux autres de s’adapter à nous, et tout le monde n’a pas eu le même temps et le même droit d’apprendre à s’exprimer.

On oublie souvent que notre partenaire n’a aucune connaissance de tous les efforts que l’on fait parce que bien évidemment il n’est pas H24 avec nous.

L’autre n’a jamais connu notre quotidien comme nous le connaissons de l’intérieur, et c’est pareil pour lui.

Que communiquer en particulier?

Communiquer sur nos besoins et attentes n’est pas un concours de qui souffre le plus.

Il ne faut d’ailleurs pas espérer que notre conjoint puisse encaisser tout seul l’intégralité de ce qui nous tourmente, et encore moins savoir comment réagir correctement. Nous avons tous des attentes, à tort ou à raison, forgées par l’ensemble de notre culture – et principalement par les films et autres ouvrages dont on s’abreuve pas forcément par choix.

Que ce soit parce que ce n’est pas forcément son rôle, mais aussi parce que mal formuler les choses ferait plus de mal que de bien. Il est vital d’avoir plusieurs oreilles à notre écoute. D’avoir des espaces de liberté où l’on peut se concerter et échanger en prenant le temps de se taire pour dégager de la clarté dans ce qui nous préoccupe.

Diversifier ses interlocuteurs

S’en remettre à un professionnel de l’écoute n’est pas réservé qu’aux personnes atteintes de troubles psychologiques, et la société en sortirait grandie si on cessait de faire croire de pareilles énormités.

Ce partage nécessaire trouvera ses solutions sous des formes diverses. ça peut être en discutant entre collègues, entre parents d’enfants, en famille, entre amis proches ou lointains, entre joueurs d’un club de sport ou de cuisine, sur un chantier, sur un forum, dans un festival, sur un banc dans un parc… c’est à vous de voir.

Si vous ne savez pas ce que vous attendez de votre relation, soyez en tous cas certain que ce ne sera pas votre partenaire le mieux qualifié pour le savoir et ouvrez votre horizon.

Lister les tâches et vos besoins

Un bon moyen de communiquer de façon plus calme consiste à passer par l’écrit. Concentrons nous sur les choses à faire chez vous.

Prenez chacun une feuille de papier et un crayon.

Faites la liste des tâches, notez combien de fois par mois vous les faites. (hé oui, ça demande réflexion mais ça vaut le coup vous allez voir).

par exemple:

  • les courses
  • la lessive
  • gérer les paperasses
  • sortir les poubelles
  • enmener les enfants à la crèche / à l’école
  • aller chercher les enfants à la crèche / à l’école
  • passer l’aspi
  • faire la cuisine
  • faire la vaisselle
  • nettoyer les plans de travail
  • sortir les poubelles
  • nettoyer les chiottes
  • nettoyer la douche
  • aller chez le véto pour le chat/le chien
  • chercher du pain
  • prendre rdv chez le doc/le dentiste
  • ranger le salon
  • négocier avec les grands parents pour garder le bébé
  • donner le bain
  • changer la couche
  • allez au garage pour la voiture
  • réparer le toit
  • changer les bouteille de gaz
  • aller chercher du bois pour la cheminée
  • etc…

Puis marquez ce que vous aimeriez améliorer à côté de chaque genre de tâche.

C’est la base de la base pour obtenir quelque chose de factuel et détaché des tempêtes de caca de l’émotion et des engueulades que l’on pourrait éviter avec une meilleure communication.

Enfin, retenez qu’il vaut bien mieux mettre au clair les raisons de notre désaccord que de tout le temps faire mine que tout va bien, endurer dans son coin, haïr son/sa partenaire pour des raisons idiotes et entrer en dépression. Rendez vous service à vous-même et à tous ceux qui vous entourent: exprimez vous!

C’est aussi l’occasion de mettre en avant ce que vous aimeriez faire ensemble et à domicile qui ne soit pas des tâches ménagères.

Réservez vous du temps pour casser le quotidien assez souvent, passer du temps uniquement entre vous deux, passer du temps uniquement avec vos amis, prendre soin de vous, prendre du temps uniquement avec vos enfants, ou sur ces fameux projets et choses que vous souhaitez lire ou pratiquer que vous gardez au placard mais qui vous donnent le sentiment d’avoir vraiment rempli votre journée.

Notez ces choses par écrit, et nous allons voir dans la seconde partie comment garder une vue d’ensemble sur tout cela.

Les outils numériques pour récupérer son attention et limiter les dispersions.

Un des problèmes de la charge mentale vient du fait que nous devons penser à tout un tas de choses, à aller faire des vérifications avec diverses personnes et services à des moments précis. Trier ses idées, se rendre disponible, tout ça.

ça revient en gros à gérer des projets, pour plus d’infos je vous renvoie à ce billet sur mes méthodes de gestion de projet que je préconise en fonction de l’ampleur du truc. Spoiler: le bullet journal c’est pourri.

Si vous utilisez ce dont je vais vous parler vous n’aurez plus quinze millions d’onglets qui fusent sur votre navigateur, vous n’aurez plus peur de les fermer, et vous saurez comment vous y retrouver retrouver entre vie pro et vie perso.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que plus on avance dans l’âge, plus les choses demandent des efforts, et je ne parle pas ici de monter des escaliers. Vos amis déménagent et fondent leurs familles, les gens que vous connaissiez auparavant maturent et changent de centres d’intérêts, tout comme vous. Vous refaites votre vie dans un autre département, dans un autre pays, vous passez beaucoup moins de temps dans des « soirées », vos cercles de contacts changent du tout au tout, vos responsabilités évoluent, vous ne faites plus attention aux mêmes détails, vous ne pensez plus les choses selon les mêmes critères. Ce n’est plus forcément que la contrainte du prix le plus bas ou de l’économie d’effort qu vous guide dans vos choix, vous voulez essayez des choses qui étaient jusqu’alors impossible à envisager, vous faites évoluer ce que vous considérez être du temps de qualité, et vous connaissez mieux vos goûts. J’ai récemment par exemple lancé de quoi bien gérer ma retraite, ça donne un bon un coup de vieux.

Au moins autant que quand on apprend que sonic a eu 30 ans. Ou autant que quand on se met à porter des lunettes alors qu’on en a jamais porté pendant plus de vingt cinq ans.

Et donc, fatalement, presque tout demande un peu plus de préparation.

Surtout si vous avez un enfant, la moindre chose à faire prend bien plus de temps, et c’est bien normal. Par exemple il est probable que vous preniez plus de temps à préparer vos affaires et celles de vos enfants que ne prend le temps de la plupart de vos trajets.

Mais ce n’est pas grave, car il existe…

Des solutions pour reprendre le contrôle.

En finir avec les liens putaclic.

On est sans cesse sollicité pour cliquer sur des liens qui nous promettent de nous changer la vie, ou de nous émouvoir tellement face à la morosité de notre quotidien qu’on se sent obligé d’aller voir. On peut aussi se prétexter que c’est pour mourir moins bête. Mais les liens putaclics et autres conneries sponsorisées qu’on a jamais demandé n’en ont pas fini de nous faire perdre notre temps.

Voici d’ailleurs un générateur de titres putaclic pour que vous sachiez les sniffer à 10 kilomètres de distance et les éviter.

« Ces façons de mettre un rateau vont égailler votre journée. J’ai laisser couler une larme ! », « Top 30 des taoutages ratés. C’était si simple ! », « Nous somme choqués par ce témoignage. Franchement décevant. » etc…

Alors il existe une méthode simple quand on est tenté de suivre un lien: le mettre dans sa poche pour le lire éventuellement plus tard.

Dans firefox, vous avez Pocket qui fait cela. Perso j’utilise Framabag. C’est simple, quand vous souhaitez lire un truc ou voir une vidéo vous faites un clic droit dessus et vous choisissez « ajouter à pocket/ framabag« . Comme ça, un peu plus tard, quand vous aurez le temps de vous poser vous pourrez prendre votre temps en consultant des choses que vous souhaitiez réellement lire à la base.

Vous pourrez ainsi vous rendre compte que la plupart de ces fameux liens qui vous demandaient avec force de les consulter tout de suite ne sont pas si importants et n’ont pas changé votre vie pour quelque chose de meilleur.

Un autre bon moyen d’être moins sollicité par des trucs dont vous n’avez que faire, c’est de vous installer un adblocker, comme ublock Origin (pour chrome/ firefox)

Vous pourrez alors commencer à vous demander pourquoi vous passez tellement de temps sur des flux d’actualités infinis qui capturent toute votre attention sans vous demander votre avis, et vous laissent sur votre faim à la fin de la journée. C’est ce que font les réseaux sociaux et les casinos.

Et plus vite vous vous en rendrez compte, plus vite vous pourrez commencer à les utiliser de façon consciente et vous en détacher à votre convenance pour enfin faire des choses qui vous intéressent.

 

Avoir une vision globale de ce à quoi l’on doit penser grâce à un agenda en ligne.

Et si c’était les évènements qui se rappelaient à nous au bon moment, au lieu d’avoir tout le temps à y penser?

Beaucoup de gens ont un smartphone, mais assez peu utilisent des agendas numériques sur leur téléphone. C’est bien dommage. Alors créez un agenda numérique et faites en sorte de le partager avec votre conjoint de sorte que lui/elle aussi puisse le mettre à jour sur des choses qui vous concernent tous les deux. les options de partage se trouvent dans les propriétés d’agenda, sur google calendar et d’autres c’est pareil.

Comme ça vous n’aurez pas en plus à penser à rappeler à l’autre que vous avez des choses qui arrivent bientôt.

Votre smartphone se chargera pour vous de ce boulot de rappel. Vous venez d’avoir rendez-vous avec votre médecin et il vous propose de vous revoir dans trois mois? Notez-le tout de suite dans votre agenda. Votre chat doit se faire revisiter tous les ans? faites un évènement récurrent.

Faites plusieurs agendas afin de ne pas polluer votre partenaire de notifications qui ne le concernent pas.

Ne mettez pas vos réunions de boulot dans votre agenda partagé.

Mais c’est un bon endroit pour prévoir de recevoir des amis ou de partir en vacances.

Créez un agenda spécifique à la gestion des RDV et évènements relatifs à vos enfants, que vous pourrez partager également. Utiliser DES agendas évite énormément de charge mentale inutile.

Pour les tâches n’ayant pas spécialement de date, utiliser un tableau kanban

Ce que je vous conseille, c’est framaboard, mais beaucoup de choses existent dans le genre comme Trello.

Si vous utilisez le tableau de chez nextcloud (qui se nomme Deck), il permet d’être relié à votre agenda, ce qui est top top. L’agenda google ne vous le permet pas, en plus d’être chez gougeul, ce qui est sale. Donc, un tableau kanban, c’est comme un tableau sur lequel on aurait des post-it, mais sans abattre des arbres, et que vous pouvez gérer sur votre smartphone aussi bien que sur ordi.

Avoir un tableau en ligne vous présentant ces trois catégories :

  • les choses à faire
  • les choses en cours
  • et les choses faites

Vous permettra de gagner énormément en visibilité. Il vous suffira d’alimenter ces colonnes par des cartes décrivant des choses que vous pouvez faire séparément, de glisser déposer ces cartes d’une colonne à l’autre, compléter les informations des cartes au fur et à mesure.

Et quand vous cherchez à savoir ce qui est le plus urgent à régler vous n’aurez pas à fouiller parmi douze millions d’emails différents, le plus urgent dans vos trucs à faire, ce sont les tâches les plus haut placées.

Donc, rangez vos tâches par glisser déposer de telle sorte que le haut de la pile soit ce dont vous devez vous occuper en premier.

Prendre des notes pour ne plus avoir à y penser.

Pour les notes, nextcloud dispose d’une appli interne, et il existe bien entendu une solution libre et respectueuse de la vie privée -comme toujours chez framasoft- : framanotes accessible aussi via une application mobile nommée Turl. Mais bien entendu d’autres choses du genre existent.

Se donner une discipline.

C’est la chose la plus compliquée à mettre en place: de la discipline.

C’est pourquoi je la mentionne en dernier, utiliser les outils précédemment mentionné vous fera gagner du temps et de la qualité de vie, mais avoir de la régularité dans vos occupation est une chose d’un autre niveau. Du moins, en apparence. Einstein disait qu’il est plus facile de casser un atome qu’un préjugé. Rompre une habitude est plus difficile que ce préjugé.

quand j’étais gosse, à l’école primaire,  j’avais pris pour habitude de me mâchouiller les articulations sur l’arrière de la main en étant concentré sur un truc à faire. Pour d’autres, c’est se ronger les ongles, ou les peaux de doigt. Ce qui est mal.

Se débarrasser de cette habitude a été plus facile que ce à quoi je ne m’attendais.

C’est pareil pour beaucoup de choses en fait.

Siraj Raval, un type qui vulgarise l’intelligence artificielle et a fondé l’école de l’AI parle de discipline en mettant en avant que la chose qui vous donnera plus de pouvoir sur votre quotidien est votre capacité à refuser de faire ce que d’autres vous demandent, savoir dire non.

Pour être réellement concentré sur ce que l’on veut faire, il faut savoir dire non aux autres, mais aussi se dire non à soi-même.

Refuser d’aller consulter des sites qui vont nous fournir une petite récompense d’endorphine immédiate à la vue d’une image marrante ou d’une vidéo, puis une autre, puis une autre…

ou bien de répondre un commentaire dithyrambique sur un sujet qui vous énerve, et passer votre vie à tenter de convaincre quelqu’un qu’il a tort d’avoir un point de vue différent du vôtre. Facebook et twitter sont très forts à ce jeu là, ils considèrent que si vous argumentez sur un post ou une photo, c’est que ça vous intéresse de voir d’avantage de choses dans ce genre. ça fait partie de la fonction de musculation de l’algo qui détermine ce que vous devez voir dans vos fils d’actu, parce que ça vous permet d’afficher plus de pub.

Les réponses en actions diverses à des stimuli qui nous énervent sont plus fortes que pour les autres émotions. C’est moche. Mais si ça permet de faire son beurre, un réseau social qui souhaite gagner de l’argent ne va pas s’en priver. Si vous croyez que Facebook gagne de l’argent honnêtement, ça risque de vous décevoir.

En fait, si vous ne souhaitez plus voir de choses qui vous insupportent, le mieux que vous pouvez faire sur un réseau social est de ne pas interagir avec.

 

S’éloigner des fast-food de l’attention, petit à petit, ou d’un seul coup, ne peut vous être que bénéfique.

Cette image est donc tout à fait à propos:

Une technique très couillue consiste à se coucher et se lever à des heures assez constantes.

Faciliter l’endormissement en ne regardant pas de série, de film, ou d’écran pendant 3 heures avant de se mettre au lit. Il est tentant de s’abrutir de niaiseries pour « se vider la tête », ou de vouloir régler « encore deux trois trucs et faire un email » aux heures où l’on est le plus fatigué de sa journée, mais croyez-moi c’est vraiment une idée de merde.

Vous risquez de devoir ensuite corriger vos erreurs d’inattention le lendemain et les jours qui suivent.

C’est l’occasion de jouer en famille, de vraiment discuter, de lire des vrais bouquins, pourquoi pas de sortir de chez soi, se bouger le cul en faisant un brin de sport, sociabiliser, voir des gens en live, ou tout simplement profiter d’un moment de calme.

Vous devez tolérer d’arriver à ne pas achever vos projets en une seule fois et d’une seule traite.

Il vous faut découper vos ambitions en de nombreux petits pas faciles à achever.

Vous devez faire d’avantage confiance en vos lendemains.

Essayez donc et devenez fabulous!

Et si vous avez des astuces pour améliorer votre gestion du quotidien et réduire la charge mentale, engagez vous avec Cipher Bliss, et faites les tourner en commentaire 😀

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mamot.fr.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Envoyer des SMS depuis son ordinateur

Vous avez probablement remarqué que vous pouvez écrire dix fois plus vite une ligne de texte sur un clavier d’ordinateur avec vos deux mains, que sur un clavier de téléphone avec deux pouces.

ça tombe bien, Signal permet facilement de rendre vos SMS de téléphone accessibles à votre ordinateur. Sans parler des autres énormes avantages pour le bénéfice de la préservation de votre vie privée – et celle de vos proches – de l’utilisation de Signal pour remplacer votre appli de SMS de base qui est une vraie passoire, utiliser signal desktop est un gain de temps énorme. Cette application utilise une connexion internet pour réaliser des communications sécurisées d’un bout à l’autre. Vous pouvez ainsi échanger des photos et vidéos avec pour seule limite votre forfait de données ou votre connexion wifi (au lieu des restrictions de tailles de MMS), mais aussi passer des appels de façon  sécurisée.

C’est facile: installez d’abord l’application sur votre mobile (et définissez l’appli en tant que appli SMS par défaut),

android , iphone

puis sur votre ordinateur, choisissez l’installateur selon votre système,

macOS, windows, pour les linux basés sur Debian comme Ubuntu faites ces commandes dans un terminal:

curl -s https://updates.signal.org/desktop/apt/keys.asc | sudo apt-key add -
echo "deb [arch=amd64] https://updates.signal.org/desktop/apt xenial main" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list.d/signal-xenial.list
sudo apt update && sudo apt install signal-desktop

Durant l’installation l’appli vous demandera de relier les deux via votre numéro de tel portable et roulez jeunesse!

Petit bémol qui ne concernera pas beaucoup de gens cependant:

1) il n’est pas possible à ma connaissance de se faire un compte Signal sans numéro de téléphone portable.

2) L’appli sur ordinateur ne vous listera que les contacts ayant eux aussi installé signal, contrairement aux versions mobiles qui reprendront tous vos SMS et vous permettra aussi d’envoyer des SMS non sécurisés comme avant.

3) Dans l’hypothèse farfelue où vous avez un téléphone mobile capable d’installer des applications mais PAS de connexion internet (données mobiles/wifi), vous ne pourrez aucunement bénéficier de la sécurité de l’appli ni de la connexion à votre ordinateur. Et vous seriez à poil comme actuellement. Donc il faut relativiser.

 

Malgré ces quelques bémols c’est une appli que je recommande abondamment pour un usage quotidien, pour toutes vos communications, pas seulement celles que vous imaginez sensibles.

Enfin, Suggérez à vos constacts d’utiliser signal plutôt que imessage qui ne permet des communications sécurisées qu’entre utilisateurs de la marque à la pomme, et la toile de sécurité globale ne fera que s’améliorer.

 

 

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mamot.fr.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Déplacer le dossier de données de nextcloud

Nextcloud, une autre version d’owncloud que j’utilise m’a récemment fait comprendre que je l’avais mal configuré.

installé sur un serveur Ubuntu 18.4 de 2 téras, je fus fort étonné quand la bise fut venue et qu’au bout de seulement 8 gigas il me dit être plein.
that escalated quickly

Je fis donc chauffer le terminal SSH pour déplacer le dossier de data sur mon serveur nextcloud dans une autre partition, qui elle disposerait vraiment de la grande place.

mkdir /home/ailleurs/data
sudo mv /var/www/html/nextcloud/data /home/ailleurs/data

et quelques minutes de copie plus tard ça roule.

voilà. Allez, à Lundi prochain.

ha mais non, en fait c’est pas tout a fait aussi simple.,

il faut dire à la config de nextcloud où se trouve le nouveau dossier. éditez donc le fichier config.php

sudo nano /var/www/html/nextcloud/config/config.php

et changez le chemin correspondant à datadirectory dans le tableau.

'datadirectory' => '/home/ailleurs/data/',

Maintenant y’a plus qu’a mettre à jour la base de données de nextcloud avec ces deux commandes php à lancer dans le bon dossier

cd /var/www/html/nextcloud/
sudo -u www-data php console.php files:scan --all
sudo -u www-data php occ maintenance:repair

voilà, pfiou, ça va c’est pas trop compliqué.

enjaillez!

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq

Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.

Suivez moi sur Mastodon
@tykayn@mamot.fr.

Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

10 raisons pour lesquelles l’Open Source est bon pour les affaires

On se demande souvent comment est ce que l’on peut gagner de l’argent en réalisant des logiciels dont les sources sont disponibles à qui le veut bien, ce qui rendrait le logiciel forcément gratuit et moins sécurisé qu’un autre au fonctionnement obscur. Or c’est faux sur de nombreux points. Les logiciels à sources ouvertes (open source) sont le plus souvent mieux sécurisées et intéressantes pour le buisness de par plusieurs aspects cruciaux. je suis régulièrement payé pour utiliser des morceaux de logiciels dont les sources sont ouvertes et libre de retouche à souhait, la valeur ajoutée vient souvent de leur mixage répondant à un besoin en particulier à un instant T, du fait de l’état actuel de ce qui se fait en matière de logiciels, et de la rédaction de nouveaux logiciels. L’open Source est bon pour le buisness pour des tas de raisons, aussi bien du côté fournisseur que du côté client comme nous l’allons voir ici au travers d’un article que j’ai traduit de l’Anglais, écrit par Katerine Noyes, rédactrice du journal de Wall Street.

___

Avec les nombreuses organisations commerciales et gouvernementales qui utilisent désormais des logiciels open source tels que GNU/Linux, il devient de plus en plus clair que le prix n’est pas le seul avantage que détiennent ces logiciels. Si c’était le cas, les sociétés qui l’auraient adopté pendant la Grande Récession seraient sûrement retournées dans les solutions propriétaires coûteuses dès que les conditions financières se seraient améliorées, ce qui n’est manifestement pas le cas. Au contraire, les logiciels libres et open source (FLOSS, Free/Libre Open Source Software) présentent de nombreux autres avantages incontournables pour les entreprises, certains d’entre eux étant même plus précieux que les bas prix du logiciel. Besoin de quelques exemples? Commençons à compter.

1. La sécurité

Il est difficile de trouver un meilleur témoignage de la sécurité supérieure des logiciels open source que la découverte récente par Coverity d’un certain nombre de défauts dans le noyau Android. Ce qui est très encourageant à propos de cette découverte, comme je l’ai noté l’autre jour, est que la seule raison pour laquelle cela était possible est que le code du noyau est ouvert au public. Android n’est peut-être pas entièrement open source, mais l’exemple illustre encore parfaitement ce que l’on appelle la « loi de Linus », du nom de Linus Torvalds, le créateur de Linux. Selon cette maxime, « Avec suffisamment d’yeux, tous les bugs sont simples à trouver ». Cela signifie que plus le nombre de personnes pouvant voir et tester un ensemble de codes est élevé, plus il est probable que des failles seront détectées et corrigées rapidement. C’est essentiellement l’opposé de l’argument « la sécurité par l’obscurité » utilisé si souvent pour justifier l’utilisation de produits propriétaires coûteux, en d’autres termes. L’absence de tels rapports sur le code de l’iPhone ou de Windows signifie-t-elle que ces produits sont plus sécurisés? Loin de là – au contraire. Tout ce que cela signifie, c’est que ces produits sont fermés à la vue du public, de sorte que personne en dehors des entreprises qui les possèdent n’a (légalement) la moindre idée du nombre de bogues qu’ils contiennent. Et le nombre limité de développeurs et de testeurs au sein de ces sociétés ne permet en aucun cas de tester leurs produits, de même que la communauté mondiale qui surveille constamment les logiciels libres. Les bogues des logiciels open source ont également tendance à être corrigés immédiatement, comme dans le cas de l’exploit du noyau Linux découvert récemment. Dans le monde des logiciels propriétaires? Pas tellement. Microsoft, par exemple, prend généralement des semaines, voire des mois, pour corriger les vulnérabilités, telles que la faille zéro day d’Internet Explorer récemment découverte. Bonne chance à toutes les entreprises qui l’utilisent entre-temps.

2. La qualité

Quel est le plus susceptible d’être meilleur: un progiciel créé par une poignée de développeurs ou un progiciel créé par des milliers de développeurs? Tout comme il y a d’innombrables développeurs et utilisateurs travaillant pour améliorer la sécurité des logiciels open source, il y a autant de nouvelles fonctionnalités innovantes et d’améliorations à ces produits. En général, les logiciels open source se rapprochent le plus de ce que les utilisateurs veulent, car ces utilisateurs peuvent y contribuer. Il ne s’agit pas pour le fournisseur de donner aux utilisateurs ce qu’il pense – les utilisateurs et les développeurs font ce qu’ils veulent, et ils le font bien. Au moins une étude récente a montré, en fait, que la supériorité technique est généralement la principale raison pour laquelle les entreprises choisissent des logiciels open source.

3. Personnalisation

Dans le même ordre d’idées, les utilisateurs professionnels peuvent utiliser un logiciel open source et l’adapter à leurs besoins. Comme le code est ouvert, il suffit de le modifier pour ajouter les fonctionnalités souhaitées. N’essayez pas cela avec un logiciel propriétaire! C’est autrement plus compliqué et en infraction avec la loi dans la plupart des cas.

4. La liberté

Lorsque les entreprises se tournent vers des logiciels open source, elles se libèrent du blocage des fournisseurs qui peut affecter les utilisateurs de packages propriétaires. Les clients de ces fournisseurs sont à la merci de la vision, des exigences, des dictats, des prix, des priorités et du calendrier du fournisseur, ce qui limite leurs possibilités des produits pour lesquels vous payez. Avec les FLOSS, en revanche, les utilisateurs peuvent prendre leurs propres décisions et faire ce qu’ils veulent avec le logiciel, quand ils le souhaitent. Ils ont également une communauté mondiale de développeurs et d’utilisateurs à leur disposition pour les aider à y parvenir.

5. Flexibilité

Lorsque votre entreprise utilise des logiciels propriétaires tels que Microsoft Windows (qui est mauvais pour le business) et Office, vous êtes sur un tapis roulant, ce qui vous oblige à continuer à mettre à niveau les logiciels et le matériel à l’infini. Les logiciels open source, en revanche, consomment généralement moins de ressources, ce qui signifie que vous pouvez les exécuter correctement, même sur du matériel ancien. C’est à vous – et non à un fournisseur – de décider du moment de la mise à niveau matérielle.

6. interopérabilité

Les logiciels libres sont beaucoup plus efficaces que les logiciels propriétaires pour respecter les normes ouvertes. Si vous appréciez l’interopérabilité avec d’autres entreprises, ordinateurs et utilisateurs et que vous ne voulez pas être limité par des formats de données propriétaires, les logiciels open source sont certainement la solution.

7. Auditibilité

Avec les logiciels à source fermée, vous n’avez rien d’autre que les affirmations du fournisseur vous indiquant que le logiciel est sécurisé et conforme aux normes, par exemple. C’est fondamentalement un acte de foi. La visibilité du code derrière les logiciels open source, cependant, signifie que vous pouvez voir par vous-même, ou faire auditer par des experts indépendants, voir précisément comment fonctionne le logiciel, et être confiant.

8. Options de support

Les logiciels open source sont généralement gratuits, tout comme leur support (l’aide aux utilisateurs) via les communautés dynamiques entourant chaque logiciel. La plupart des distributions Linux, par exemple, ont une communauté en ligne avec une excellente documentation, des forums, des listes de diffusion, des forges, des wikis, des groupes de discussion et même un support par chat en direct avec des humains. Pour les entreprises qui recherchent une assurance supplémentaire, il existe désormais des options de support payant sur la plupart des packages Open Source à des prix encore inférieurs à ceux que la plupart des fournisseurs propriétaires facturent. Les fournisseurs de support commercial pour les logiciels open source tendent également à être plus réactifs, le support étant le centre de leurs revenus.

9. Coût

Entre le prix d’achat du logiciel lui-même, le coût exorbitant de la protection antivirus obligatoire, les frais de support, les dépenses de mise à niveau en cours et les coûts associés à la captivité des clients, les logiciels propriétaires retirent plus de votre entreprise que vous ne le réalisez probablement. Et dans quel but? Vous pouvez obtenir une meilleure qualité à une fraction du prix.

10. Essayez avant d’acheter

Si vous envisagez d’utiliser un logiciel open source, il ne vous coûtera généralement rien de l’essayer avant. Cela est dû en partie au prix gratuit du logiciel, et en partie à l’existence de LiveCD et de Live USB pour de nombreuses distributions Linux, par exemple. Aucun engagement n’est requis jusqu’à ce que vous soyez sûr. Rien de tout cela ne veut dire, bien sûr, que votre entreprise doit nécessairement utiliser un logiciel open source pour tout. Mais avec tous les nombreux avantages que cela comporte, vous seriez négligent de ne pas y penser sérieusement.

Katerine Noyes

____ J’ajouterais que l’utilisation de logiciels privateurs vous fait perdre la main sur les données utilisées par votre entreprise, ce qui pose des problèmes de confidentialité et de fuites de données qui vont toujours finir par avoir des conséquences graves. Surtout si vous imaginez que vous n’avez rien à cacher. Un bon point de départ pour tester des logiciels libres et se passer des GAFAM+, c’est de regarder ce que fait Framasoft et sa campagne de communication sur les logiciels libres permettant de remplacer des tas de logiciels privateurs, sur degooglisons-internet.fr

Pour plus d’infos, les liens dans le texte (an anglais):

Linux est en progression dans les entreprises Pourquoi linux est plus sécurisé que windows 88 graves défauts trouvés dans le noyau android Un exploit du kernel linux donne une porte dérobée à des crackers Ce que vous devez savoir à propos du bug zéro day d’IE Comment obtenir du support pour un logiciel open source 11 applis linux dont votre entreprise à besoin 4 façons d’essayer une distribution linux Comment choisir une distribution linux pour sa station de travail    

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

Les obstacles les plus fréquents au travail d’équipe

Bosser seul sur un projet de logiciel libre c’est pas de la tarte et ça demande des tas de compétences différentes. Cependant les problèmes le plus souvent rencontrés dans le travail d’équipe est loin d’être un manque de savoir faire ou de savoir vivre, il s’agit d’avantage de problèmes de communication (tiens donc, quelle surprise!) et de coordination.

Quelles sont les barrières à la contribution?

tiré de ce post de l’association Framasoft sur leur blog après avoir été au Fabulous Contribution Camp organisé par la Quadrature du net à Lyon, voici donc un petit palmarès des raisons qui empêchent les contributeurs potentiels de participer:

  • La difficulté d’identifier un interlocuteur référent pour s’intégrer au projet
    La peur de demander « Comment faire »
  • La peur de ne pas être assez doué·e / de dire des « choses bêtes »
    Ne pas savoir par où commencer
  • La peur de ne pas s’intégrer à la communauté
    Le manque de temps
    La difficulté de déléguer à d’autres un projet qu’on a toujours porté
  • Le fait de ne pas avoir réussi à créer une communauté autour d’un projet
  • Ne pas connaître la ligne de route d’un projet
  • Ne pas savoir comment exprimer les besoins de contribution pour que les intéressé·e·s les comprennent
  • Nous notions les différentes problématiques rencontrées sur des post-its avant de toutes les regrouper sur un grand mur pour avoir une vue d’ensemble des cas les plus fréquents.

J’ai la sensation qu’un grand nombre de ces problèmes peuvent être résolus en :

  • 1) Listant clairement les besoins de contributions, avec les compétences nécessaires, via une interface plus facile d’accès qu’un github (qui est réellement anxiogène pour les non-développeur·euse·s)
  • 2) Désignant une personne accueillante comme point d’entrée pour les nouveaux·lles arrivant·e·s, à laquelle il sera facile de s’adresser, et qui saura aiguiller chacun·e vers des tâches simples pour découvrir le projet.

    Tout l’article liste la démarche et des pistes de réflexions tout à fait passionantes, mais je vais ici me concentrer sur les moyens concrets de mettre en place ces deux points qui vont faciliter la vie de nombreux contributeurs.

    Lister les besoin via une interface abordable

    Un site web dédié à notre PROJEEEEEEET est sans doute plus facile d’accès qu’une forge gitlab, bien que cette forge logicielle dispose de nombreux outils très pratiques tels qu’un wiki par projet ainsi qu’un tableau kanban présentant les différents sujets et leur avancement, c’est un truc qui fait peur à toutes les personnes n’étant pas du tout ingénieur avec une connaissance des projets gérés en agilité.

    Avoir votre site perso vous permettra d’y référer auprès de tous les endroits d’où vous voudriez faire connaître votre projet. Si vous publiez des infos relatives à votre projet sur des forums ou dans des écoles ou ailleurs via des tracts / cartes de visite, elles pointeront vers une seule source de vérité que vous pourrez mettre à jour quand bon vous semble, sans avoir à indiquer un autre endroit ailleurs.

    Ainsi les curieux auront un endroit ou prendre des infos, savoir ce qui se fait de neuf, quels sont les problèmes rencontrés, ce qui est recherché comme aide, tester le truc… Ensuite, reste à indiquer des humains avec qui interagir facilement pour faire vivre le projet.

    Désigner une personne accueillante comme point d’entrée

    « mais je vous en prie, faites comme chez vous, mettez vous à l’aise »
    – Un parfait inconnu

    Il faut savoir repérer dans notre équipe qui est plus à l’aise pour accueillir les gens et dialoguer avec eux, et ce ne sera pas forcément la personne qui connaît le projet en question sur le boit des doigts. Le plus souvent, un projet n’est porté que par une seule personne et les logiciels libres meurent lentement sans contributeurs. Idéalement, c’est une personne capable de dialoguer dans la vraie vie avec les vrais gens avant tout. (parce que dialoguer les chatbot c’est aussi relou et une perte de temps qu’avec les PNJ)

    La personne chargée de l’accueil doit être en mesure de répondre à des questions fréquemment posées.

    Indiquez sur votre site dédié au projet qui est la personne en charge de l’accueil des nouveaux, comment la joindre via plusieurs moyens possibles (email, tchat par Mattermost/ IRC, téléphone, rdv en salons/festival, ou autre).

    « si tu veux me parler, envoie moi un fax » – Georges Abidbol

    Quand on est référent il faut savoir interagir avec des personnes qui auront beaucoup moins d’expertise technologique que nous, savoir faire des comparaisons avec des choses connues (le saviez vous? on peut tout comparer à une voiture, surtout des trucs qui n’ont rien à voir).

    Prendre conscience que nous sommes des illettrés technologiques, oui oui, même en 2018, et que les classes de gens les plus modestes sont tellement habituées à ce qu’on leur demande de la fermer, qu’ils ont des usages très différents du web que les classes les plus aisées. La plupart des textes que vous trouverez écrit sur le net le seront donc par des gens blancs, hétérosexuels, cisgenre et hautement diplômés. Breffe, des gens très privilégiés (comme moi quoi). Les gens qui ont le moins de bol dans la vie ont un usage plus près du relayage et de la passivité, et ce n’est pas vraiment un choix. Et si vous avez déjà administré un forum vous aurez certainement constaté que cela représente la plupart des inscrits, une toute petite partie des gens ose prendre la parole, et pas seulement sur le web.

    Il faut bien prendre cela en compte lorsque l’on veut fédérer des gens autour d’un projet et savoir adapter son discours en fonction de qui l’on a en face de soi.

    mais que ça ne nous empêche pas de contribuer à des projets informatiques (et pas seulement).

    Prenons un exemple de logiciel libre auquel je suis principal contributeur: Caisse Bliss.

    Un écran du site Caisse Bliss

    Je publie des actus relatives au projet Caisse Bliss sur ce site: www.cipherbliss.com qui a pour accueil un flux d’actus, et le site caisse.cipherbliss.com est la page d’accueil publique du projet. Elle décrit de quoi il s’agit, que ça sert à faire de la comptabilité pour des exposants en festival sans avoir à tenir de feuille de compte rien qu’avec son mobile et une connexion au net, quelques trucs que l’on peut faire avec, on a aussi la possibiltié d’essayer le logiciel avec un compte de démo où trouver les sources pour faire marcher le bouzin sur son propre site (sur un gitlab qui recense aussi l’avancement et le plan des choses à faire dans un tableau à colonnes),

    tableau d’avancement de Caisse Bliss sur Framagit

    où se trouvent les actualités (ici), qui est à l’origine du projet (Cipher bliss, mon entreprise perso), et comment joindre un humain (moi, avec mon email et des liens vers des réseaux sociaux que j’utilise comme mastodon sur mamot.fr ).

    Un point qui facilite grandement la collaboration est de rencontrer les autres contributeurs relativement souvent, bien que ça ne soit pas indispensable, ça aide beaucoup à clarifier des choses et les vues de chacun.

    Faire appel à des vrais testeurs

    J’ai rameuté des gens qui exposent en festival (des gens pour qui est pensé le truc) pour qu’ils testent et me fassent des retours en direct (un big up à Agnès Loup!) afin que j’organise la roadmap en créant des sujets à traiter dans le tableau du projet. Il me reste à démarcher des gens en live, j’ai donc abordé quelques forums où les gens sont à priori sensibles aux avantages des logiciels libres et ai demandé de l’aide en présentant mon projet (tout en furetant sur les projets des autres pour voir comment ça se passe et où est ce que je peux contribuer moi aussi).

    C’est ainsi que sur framacolibri.org, le forum de l’association framasoft, en une semaine seulement j’ai pu :

    • recevoir de l’aide de plusieurs personnes pour m’aider à choisir une licence à attribuer au projet qui lui permette de rester libre (GNU Affero) tout en étant fidèle à ce que je souhaite
    • intégralement traduire le site en anglais en confiant des textes à traduire sur une plateforme dédiée. Sus à la barrière de la langue!

    Comme quoi, il suffit de se lancer. ça tombe bien, frama.site vous permet de créer des sites perso et un wiki facilement, sans savoir coder, sans vous surveiller et gratos grâce aux dons des adhérents et bénévoles de l’association!

    Si vous avez des astuces pour bosser à plusieurs, faites passer dans les commentaires. Ou si vous connaissez des gens qui pourraient avoir besoin de ces conseils partagez-leurs-cet-article-abonnez-vous-popopopopo-amour-sur-vous!

    Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

    • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
    • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
    • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
    • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
    Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
    Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
    Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!

    astuce pour faire son compte rendu d’activité

    Souvent, on n’y voit rien dans son activité quand il s’agit de compter ses jours ouvrés. Utiliser un calendrier en ligne exclusivement dédié au décompte de ses jours de congés facilite grandement la vie au moment de facturer ses jours ouvrés sur un mois. C’est une astuce hyper simple, mais a laquelle on ne pense pas forcément. Il suffit de masquer les autres agendas dont on dispose afin de pouvoir compter facilement les jours que l’on a ouvrés ce mois ci, afin de déterminer le nombre de jours à facturer en fin de mois.

    calendrier sur nextcloud

    On peut aussi compter dans une feuille de calcul Libre Office Calc le nombre de jours ouvrés entre deux dates, mais à moins de bien configurer la langue et le pays dans lequel on se trouve, cette fonction risque d’oublier des jours fériés. La vérification sur agenda mensuel, et le suivi d’un agenda officiel des jours fériés dans notre pays est la technique la plus fiable que je connaisse. De plus, avoir un outil pratique pour faire ses factures de façon dynamique, – perso c’est mon cabinet comptable, Novaa expertise, qui me fournit un tel outil –  permettant de réaliser des devis, des factures, de les transmettre par email au client et de monitorer l’avancement des paiements par client grâce au lien avec mon compte professionnel, c’est juste trop bien et ça fait gagner un temps fou à chaque facture et en fin d’année pour les bilans. Et vous, quelles sont vos astuces entrepreneuriales? faites péter en commentaire!

    Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

    • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
    • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
    • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
    • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
    Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
    Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
    Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!