Archives par mot-clé : charge mentale

comment se délester de la charge mentale

Vous avez probablement eu vent de ce qu’est la charge mentale et de sa disproportion dans les couples hétéros, notamment via cette BD d’emma Clit « Fallait demander » qui explique très bien l’incompréhension problème et le poids de ce fléau sur les femmes. Si vous ne voyez pas de quoi je parle allez lire d’abord cette courte BD.

Le problème de la charge mentale n’est pas une fatalité et nous allons voir aujourd’hui deux moyens complémentaires à mettre en place par les deux personnes du couple pour en venir à bout:

  • La communication verbale claire et précise.
  • Les outils numériques pour se défaire de la charge mentale.

Vous noterez que le problème ne se situe pas uniquement chez des couples hétéros, c’est pourquoi tout du long de cet article comme pour ceux de chez qzine.fr je ne préciserai pas particulièrement que les rôles doivent être mis en place spécifiquement par un des deux partenaires, mais bien par les deux.

Communication verbale:

S’attribuer des rôles Claires et nets, et être flexible tous les deux pour améliorer les choses.

Comment se passe habituellement la répartition des tâches

Quand je vivais seul, je m’occupais de toutes les tâches ménagères et de toutes les choses à penser, qu’il s’agisse de trucs administratifs, de choses à organiser, des potes à recevoir ou à visiter, de docteurs à aller voir.

Mais aux moments où j’ai vécu en couple, jusqu’aux six dernières années où je vis maintenant marié avec ma femme il faut constater que dans notre culture, tout le monde fait en sorte que homme et femme aient des tâches bien précises à faire par défaut, que ça leur plaise ou non:

Tout le système utilise des procédés insidieux de telle sorte que les femmes soient bien d’avantage contraintes (socialement, financièrement) de s’occuper des gamins et de la tenue du foyer pendant que monsieur doit aller gagner un max de pognon pour tout le foyer sans profiter de la présence de ses enfants. Chacun des membres du système est à la fois récompensé pour agir de la sorte, et découragé de dévier de ce schéma.

ça commence bien avant la grossesse et se poursuit bien après, bien qu’il soit admis qu’une carrière de nos jours n’a rien à voir avec la carrière de nos parents nés dans les années 70. Donc quand on ne met rien de spécial en place, on tombe dans… le schéma sexiste classique.

Le schéma sexiste classique

Les femmes s’occupent de faire la bouffe, les courses, le ménage, les couches, les rdv chez le médecin, s’arrêtent de bosser plus longuement que les hommes et subissent un isolement social.

Les hommes vont s’occuper de sortir les poubelles, changer les ampoules, réparer des trucs (parce que c’est compliqué et technique, et que ça fait peur), faire des travaux, soulever des trucs lourds parce qu’ils soulèvent de la fonte pour le fun, conduire la famille dans leur grosse voiture et avoir plus d’accidents.

Vous remarquerez d’ailleurs à quel point les femmes sont découragées de conduire des voitures et qu’on les prend pour des grosses bécasses dans les pubs en mettant l’accent sur la simplicité de conduite d’un véhicule, et autres fadaises de couleur de vernis raccord avec la carrosserie. ça et autres prétendues blagues du style « femme au volant mort au tournant ». Super blague, top

résultat, si vous regardez, plus de 9 conducteurs sur 10 sont des hommes.

Ainsi, la plupart du temps, c’est aux hommes que revient le rôle de fournir des revenus afin de faire vivre toute la famille. Et si vous croyez que ce sont les allocation familiales et le RSA qui vont vous rendre riche et disponible à une vie oisive, c’est que vous n’avez jamais essayé ce mode de vie et que vous êtes très mauvais en maths. Désolé de vous le dire. (et si vous croyez que la fraude au RSA est plus importante que la fraude des entreprises, désolé encore)

Les familles à double revenu sans enfant (ou DINK) sont les familles les plus aisées, à fort pouvoir d’achat et disponibles à une vie de loisirs.

S’ils souhaitent s’absenter pour s’occuper de leurs enfants malades c’est mal vu, toujours en 2018 on leur demandera pourquoi ce n’est pas leur femme qui s’en occupe. Bon, sauf si vous êtes freelance les gens s’en foutent, mais vous noterez que beaucoup de gens ne sont pas freelance.

Les hommes devront passer le plus de temps possible sur leur lieu de travail, des lieux d’ailleurs très souvent minoritaires en femmes, que l’on retrouve d’avantage dans des métiers où l’on leur demande de « bien présenter » comme dans les ressources humaines et la communication ou les accueils, les tâches ménagères (vous avez déjà vu un homme de ménage?), les métiers autour de l’enfance, ou ceux consistant à soigner des patients.

Les femmes d’ailleurs sont plus souvent contraintes de choisir des métiers à temps partiel et laisser tomber des carrières pour laisser du temps à des tâches non rémunérées. voir à ce sujet les slogans féministes « rémunération pour TOUS les travaux ».

Pour le reste, il y a mastercard, enfin non, les métiers d’hommes quoi. Si vous regardez dans l’histoire, vous verrez des tas d’hommes célèbres, et énormément moins de femmes. Voilà ce que ça donne quand on empêche l’accès à l’instruction et à d’autres perspectives d’avenir à plus de la moitié de la population, on se prive d’un énorme potentiel.

Dans les domaines scientifiques également, là où l’on étudie l’aspect biologique on retrouve une grande proportion de femmes. Peut être estime-t-on que la physique, l’exploration spatiale, ou les mathématiques ne doivent pas être des domaines censés attirer les femmes. Durant les études de lycée, vous remarquerez aussi que tout ce qui a trait à la littérature ou aux sciences sociales (qu’on appelle aussi « les sciences molles » vous remarquerez) implique d’énormes proportions d’élèves femmes.

Chose notable: alors que la programmation informatique implique énormément d’écriture (de code, mais pas seulement) et de notions grammaticales et littéraires, c’est un domaine où l’on retrouve très peu de femmes.

Bien qu’elles produisent des logiciels d’une qualité globalement meilleure que celle des hommes.

L’automatisation ?

La faux-tomation, ou l’escroquerie de l’automation surévaluée, est une chose intrigante. C’est quand on vous vend par exemple qu’une machine va vous faire gagner du temps mais qu’elle vous apporte à la place d’autres contraintes plus chronophages encore. Comme les caisses automatiques aux supermarchés censées éviter d’avoir plein d’hôtes de caisse (souvent des femmes d’ailleurs), mais qui plantent tellement tout le temps que le gain de temps par l’automatisation du procédé est négligeable. L’automatisation est grandement surestimée dans de nombreux endroits où on la vend, bien que l’intelligence artificielle et les progrès technologiques soient réellement impressionnants, et dépassent tout le temps les attentes des experts en la matière. En fait, le bénéfice de l’automatisation reste toujours inhérent à la résilience de la chaîne d’action, toute la suite d’actions est limitée par son maillon faible et la capacité de réaction de l’ensemble pour ne pas empêcher toute la chaîne d’action de se poursuivre.

Les réels progrès d’automatisation cachent de nombreux métiers de l’ombre totalement abrutissants et aussi aliénants que les métiers qu’ils tentent de faire disparaître. Les assistants vocaux, la conduite autonome, la lutte contre le spam, les transitions numériques des administrations demandent encore et toujours d’importants travaux d’étiquetage, de vérifications, de support téléphonique, en grande partie parce que ces produits automatisés sont bêtes comme leur pieds et incapables de s’adapter à leurs utilisateurs.

l’UX dans son ensemble est grandement négligée dans la plupart des produits. Il est souvent moins coûteux de livrer un produit mal foutu et de se payer des opérateurs de support téléphonique à l’étranger à un prix ridicule, que de consacrer un mois de plus à la conception et l’amélioration d’un produit en le confrontant à ses utilisateurs finaux. Mais c’est risqué pour vos fesses si vous basez tout votre business sur la médiocrité de cette façon, vos utilisateurs iront tout simplement voir ailleurs vers des produits qui juste-marchent, c’est vous qui voyez.

Les automatisations sont pour beaucoup incomplètes de par leur production mais aussi notamment parce que l’éducation qui devrait aller avec ne suit pas, et fait par exemple que nous sommes tous analphabètes de l’informatique. ou absolument infoutus de nettoyer le filtre de notre lave-vaisselle parce qu’on s’imagine que c’est trop compliqué. Sans parler des bugs que l’on a pas le droit de corriger du fait de lois et de politiques obscurantistes absurdes qui enferment les utilisateurs.

à lire à ce sujet: Les gamins ne savent pas se servir de l’informatique, et voilà pourquoi cela devrait vous inquiéter.

Mais revenons à nos moutons.

Quelle est l’évolution de la répartition des tâches?

Une légère évolution de la répartition des tâches se fait lorsqu’il s’agit d’emmener les enfants à l’école et de les récupérer.

Mais dans l’ensemble les choses ne bougent pas vraiment depuis les années 1980. Les femmes passent toujours nettement plus de temps à faire des tâches domestiques.

C’est pourquoi il est vital de prendre un peu de temps pour communiquer sur nos attentes et pourquoi pas les écrire.

On habitue les femmes à communiquer de la façon la plus subtile possible, et les hommes à ne pas laisser la place à la subtilité. C’est pourquoi il convient de se mettre sur la même longueur d’onde. Si vous reprochez à votre partenaire encore et toujours la même chose, en le répétant plein de fois et que les choses ne changent pas, ce n’est pas forcément parce que votre partenaire ignore ce que vous lui reprochez, c’est probablement parce que ça lui est plus coûteux (en temps et énergie ) de ne pas changer les habitudes car il/elle ne voit pas le même tableau de contraintes et bénéfices que vous.

Ce n’est certainement pas la première fois que vous entendez le fait que la communication est cruciale dans un couple ou ailleurs, mais avez vous vraiment essayé de formuler de plusieurs façons différentes les tenants et aboutissants de ce que vous souhaitez améliorer ? Ce n’est pas évident, surtout quand on estime que c’est aux autres de s’adapter à nous, et tout le monde n’a pas eu le même temps et le même droit d’apprendre à s’exprimer.

On oublie souvent que notre partenaire n’a aucune connaissance de tous les efforts que l’on fait parce que bien évidemment il n’est pas H24 avec nous.

L’autre n’a jamais connu notre quotidien comme nous le connaissons de l’intérieur, et c’est pareil pour lui.

Que communiquer en particulier?

Communiquer sur nos besoins et attentes n’est pas un concours de qui souffre le plus.

Il ne faut d’ailleurs pas espérer que notre conjoint puisse encaisser tout seul l’intégralité de ce qui nous tourmente, et encore moins savoir comment réagir correctement. Nous avons tous des attentes, à tort ou à raison, forgées par l’ensemble de notre culture – et principalement par les films et autres ouvrages dont on s’abreuve pas forcément par choix.

Que ce soit parce que ce n’est pas forcément son rôle, mais aussi parce que mal formuler les choses ferait plus de mal que de bien. Il est vital d’avoir plusieurs oreilles à notre écoute. D’avoir des espaces de liberté où l’on peut se concerter et échanger en prenant le temps de se taire pour dégager de la clarté dans ce qui nous préoccupe.

Diversifier ses interlocuteurs

S’en remettre à un professionnel de l’écoute n’est pas réservé qu’aux personnes atteintes de troubles psychologiques, et la société en sortirait grandie si on cessait de faire croire de pareilles énormités.

Ce partage nécessaire trouvera ses solutions sous des formes diverses. ça peut être en discutant entre collègues, entre parents d’enfants, en famille, entre amis proches ou lointains, entre joueurs d’un club de sport ou de cuisine, sur un chantier, sur un forum, dans un festival, sur un banc dans un parc… c’est à vous de voir.

Si vous ne savez pas ce que vous attendez de votre relation, soyez en tous cas certain que ce ne sera pas votre partenaire le mieux qualifié pour le savoir et ouvrez votre horizon.

Lister les tâches et vos besoins

Un bon moyen de communiquer de façon plus calme consiste à passer par l’écrit. Concentrons nous sur les choses à faire chez vous.

Prenez chacun une feuille de papier et un crayon.

Faites la liste des tâches, notez combien de fois par mois vous les faites. (hé oui, ça demande réflexion mais ça vaut le coup vous allez voir).

par exemple:

  • les courses
  • la lessive
  • gérer les paperasses
  • sortir les poubelles
  • enmener les enfants à la crèche / à l’école
  • aller chercher les enfants à la crèche / à l’école
  • passer l’aspi
  • faire la cuisine
  • faire la vaisselle
  • nettoyer les plans de travail
  • sortir les poubelles
  • nettoyer les chiottes
  • nettoyer la douche
  • aller chez le véto pour le chat/le chien
  • chercher du pain
  • prendre rdv chez le doc/le dentiste
  • ranger le salon
  • négocier avec les grands parents pour garder le bébé
  • donner le bain
  • changer la couche
  • allez au garage pour la voiture
  • réparer le toit
  • changer les bouteille de gaz
  • aller chercher du bois pour la cheminée
  • etc…

Puis marquez ce que vous aimeriez améliorer à côté de chaque genre de tâche.

C’est la base de la base pour obtenir quelque chose de factuel et détaché des tempêtes de caca de l’émotion et des engueulades que l’on pourrait éviter avec une meilleure communication.

Enfin, retenez qu’il vaut bien mieux mettre au clair les raisons de notre désaccord que de tout le temps faire mine que tout va bien, endurer dans son coin, haïr son/sa partenaire pour des raisons idiotes et entrer en dépression. Rendez vous service à vous-même et à tous ceux qui vous entourent: exprimez vous!

C’est aussi l’occasion de mettre en avant ce que vous aimeriez faire ensemble et à domicile qui ne soit pas des tâches ménagères.

Réservez vous du temps pour casser le quotidien assez souvent, passer du temps uniquement entre vous deux, passer du temps uniquement avec vos amis, prendre soin de vous, prendre du temps uniquement avec vos enfants, ou sur ces fameux projets et choses que vous souhaitez lire ou pratiquer que vous gardez au placard mais qui vous donnent le sentiment d’avoir vraiment rempli votre journée.

Notez ces choses par écrit, et nous allons voir dans la seconde partie comment garder une vue d’ensemble sur tout cela.

Les outils numériques pour récupérer son attention et limiter les dispersions.

Un des problèmes de la charge mentale vient du fait que nous devons penser à tout un tas de choses, à aller faire des vérifications avec diverses personnes et services à des moments précis. Trier ses idées, se rendre disponible, tout ça.

ça revient en gros à gérer des projets, pour plus d’infos je vous renvoie à ce billet sur mes méthodes de gestion de projet que je préconise en fonction de l’ampleur du truc. Spoiler: le bullet journal c’est pourri.

Si vous utilisez ce dont je vais vous parler vous n’aurez plus quinze millions d’onglets qui fusent sur votre navigateur, vous n’aurez plus peur de les fermer, et vous saurez comment vous y retrouver retrouver entre vie pro et vie perso.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que plus on avance dans l’âge, plus les choses demandent des efforts, et je ne parle pas ici de monter des escaliers. Vos amis déménagent et fondent leurs familles, les gens que vous connaissiez auparavant maturent et changent de centres d’intérêts, tout comme vous. Vous refaites votre vie dans un autre département, dans un autre pays, vous passez beaucoup moins de temps dans des « soirées », vos cercles de contacts changent du tout au tout, vos responsabilités évoluent, vous ne faites plus attention aux mêmes détails, vous ne pensez plus les choses selon les mêmes critères. Ce n’est plus forcément que la contrainte du prix le plus bas ou de l’économie d’effort qu vous guide dans vos choix, vous voulez essayez des choses qui étaient jusqu’alors impossible à envisager, vous faites évoluer ce que vous considérez être du temps de qualité, et vous connaissez mieux vos goûts. J’ai récemment par exemple lancé de quoi bien gérer ma retraite, ça donne un bon un coup de vieux.

Au moins autant que quand on apprend que sonic a eu 30 ans. Ou autant que quand on se met à porter des lunettes alors qu’on en a jamais porté pendant plus de vingt cinq ans.

Et donc, fatalement, presque tout demande un peu plus de préparation.

Surtout si vous avez un enfant, la moindre chose à faire prend bien plus de temps, et c’est bien normal. Par exemple il est probable que vous preniez plus de temps à préparer vos affaires et celles de vos enfants que ne prend le temps de la plupart de vos trajets.

Mais ce n’est pas grave, car il existe…

Des solutions pour reprendre le contrôle.

En finir avec les liens putaclic.

On est sans cesse sollicité pour cliquer sur des liens qui nous promettent de nous changer la vie, ou de nous émouvoir tellement face à la morosité de notre quotidien qu’on se sent obligé d’aller voir. On peut aussi se prétexter que c’est pour mourir moins bête. Mais les liens putaclics et autres conneries sponsorisées qu’on a jamais demandé n’en ont pas fini de nous faire perdre notre temps.

Voici d’ailleurs un générateur de titres putaclic pour que vous sachiez les sniffer à 10 kilomètres de distance et les éviter.

« Ces façons de mettre un rateau vont égailler votre journée. J’ai laisser couler une larme ! », « Top 30 des taoutages ratés. C’était si simple ! », « Nous somme choqués par ce témoignage. Franchement décevant. » etc…

Alors il existe une méthode simple quand on est tenté de suivre un lien: le mettre dans sa poche pour le lire éventuellement plus tard.

Dans firefox, vous avez Pocket qui fait cela. Perso j’utilise Framabag. C’est simple, quand vous souhaitez lire un truc ou voir une vidéo vous faites un clic droit dessus et vous choisissez « ajouter à pocket/ framabag« . Comme ça, un peu plus tard, quand vous aurez le temps de vous poser vous pourrez prendre votre temps en consultant des choses que vous souhaitiez réellement lire à la base.

Vous pourrez ainsi vous rendre compte que la plupart de ces fameux liens qui vous demandaient avec force de les consulter tout de suite ne sont pas si importants et n’ont pas changé votre vie pour quelque chose de meilleur.

Un autre bon moyen d’être moins sollicité par des trucs dont vous n’avez que faire, c’est de vous installer un adblocker, comme ublock Origin (pour chrome/ firefox)

Vous pourrez alors commencer à vous demander pourquoi vous passez tellement de temps sur des flux d’actualités infinis qui capturent toute votre attention sans vous demander votre avis, et vous laissent sur votre faim à la fin de la journée. C’est ce que font les réseaux sociaux et les casinos.

Et plus vite vous vous en rendrez compte, plus vite vous pourrez commencer à les utiliser de façon consciente et vous en détacher à votre convenance pour enfin faire des choses qui vous intéressent.

 

Avoir une vision globale de ce à quoi l’on doit penser grâce à un agenda en ligne.

Et si c’était les évènements qui se rappelaient à nous au bon moment, au lieu d’avoir tout le temps à y penser?

Beaucoup de gens ont un smartphone, mais assez peu utilisent des agendas numériques sur leur téléphone. C’est bien dommage. Alors créez un agenda numérique et faites en sorte de le partager avec votre conjoint de sorte que lui/elle aussi puisse le mettre à jour sur des choses qui vous concernent tous les deux. les options de partage se trouvent dans les propriétés d’agenda, sur google calendar et d’autres c’est pareil.

Comme ça vous n’aurez pas en plus à penser à rappeler à l’autre que vous avez des choses qui arrivent bientôt.

Votre smartphone se chargera pour vous de ce boulot de rappel. Vous venez d’avoir rendez-vous avec votre médecin et il vous propose de vous revoir dans trois mois? Notez-le tout de suite dans votre agenda. Votre chat doit se faire revisiter tous les ans? faites un évènement récurrent.

Faites plusieurs agendas afin de ne pas polluer votre partenaire de notifications qui ne le concernent pas.

Ne mettez pas vos réunions de boulot dans votre agenda partagé.

Mais c’est un bon endroit pour prévoir de recevoir des amis ou de partir en vacances.

Créez un agenda spécifique à la gestion des RDV et évènements relatifs à vos enfants, que vous pourrez partager également. Utiliser DES agendas évite énormément de charge mentale inutile.

Pour les tâches n’ayant pas spécialement de date, utiliser un tableau kanban

Ce que je vous conseille, c’est framaboard, mais beaucoup de choses existent dans le genre comme Trello.

Si vous utilisez le tableau de chez nextcloud (qui se nomme Deck), il permet d’être relié à votre agenda, ce qui est top top. L’agenda google ne vous le permet pas, en plus d’être chez gougeul, ce qui est sale. Donc, un tableau kanban, c’est comme un tableau sur lequel on aurait des post-it, mais sans abattre des arbres, et que vous pouvez gérer sur votre smartphone aussi bien que sur ordi.

Avoir un tableau en ligne vous présentant ces trois catégories :

  • les choses à faire
  • les choses en cours
  • et les choses faites

Vous permettra de gagner énormément en visibilité. Il vous suffira d’alimenter ces colonnes par des cartes décrivant des choses que vous pouvez faire séparément, de glisser déposer ces cartes d’une colonne à l’autre, compléter les informations des cartes au fur et à mesure.

Et quand vous cherchez à savoir ce qui est le plus urgent à régler vous n’aurez pas à fouiller parmi douze millions d’emails différents, le plus urgent dans vos trucs à faire, ce sont les tâches les plus haut placées.

Donc, rangez vos tâches par glisser déposer de telle sorte que le haut de la pile soit ce dont vous devez vous occuper en premier.

Prendre des notes pour ne plus avoir à y penser.

Pour les notes, nextcloud dispose d’une appli interne, et il existe bien entendu une solution libre et respectueuse de la vie privée -comme toujours chez framasoft- : framanotes accessible aussi via une application mobile nommée Turl. Mais bien entendu d’autres choses du genre existent.

Se donner une discipline.

C’est la chose la plus compliquée à mettre en place: de la discipline.

C’est pourquoi je la mentionne en dernier, utiliser les outils précédemment mentionné vous fera gagner du temps et de la qualité de vie, mais avoir de la régularité dans vos occupation est une chose d’un autre niveau. Du moins, en apparence. Einstein disait qu’il est plus facile de casser un atome qu’un préjugé. Rompre une habitude est plus difficile que ce préjugé.

quand j’étais gosse, à l’école primaire,  j’avais pris pour habitude de me mâchouiller les articulations sur l’arrière de la main en étant concentré sur un truc à faire. Pour d’autres, c’est se ronger les ongles, ou les peaux de doigt. Ce qui est mal.

Se débarrasser de cette habitude a été plus facile que ce à quoi je ne m’attendais.

C’est pareil pour beaucoup de choses en fait.

Siraj Raval, un type qui vulgarise l’intelligence artificielle et a fondé l’école de l’AI parle de discipline en mettant en avant que la chose qui vous donnera plus de pouvoir sur votre quotidien est votre capacité à refuser de faire ce que d’autres vous demandent, savoir dire non.

Pour être réellement concentré sur ce que l’on veut faire, il faut savoir dire non aux autres, mais aussi se dire non à soi-même.

Refuser d’aller consulter des sites qui vont nous fournir une petite récompense d’endorphine immédiate à la vue d’une image marrante ou d’une vidéo, puis une autre, puis une autre…

ou bien de répondre un commentaire dithyrambique sur un sujet qui vous énerve, et passer votre vie à tenter de convaincre quelqu’un qu’il a tort d’avoir un point de vue différent du vôtre. Facebook et twitter sont très forts à ce jeu là, ils considèrent que si vous argumentez sur un post ou une photo, c’est que ça vous intéresse de voir d’avantage de choses dans ce genre. ça fait partie de la fonction de musculation de l’algo qui détermine ce que vous devez voir dans vos fils d’actu, parce que ça vous permet d’afficher plus de pub.

Les réponses en actions diverses à des stimuli qui nous énervent sont plus fortes que pour les autres émotions. C’est moche. Mais si ça permet de faire son beurre, un réseau social qui souhaite gagner de l’argent ne va pas s’en priver. Si vous croyez que Facebook gagne de l’argent honnêtement, ça risque de vous décevoir.

En fait, si vous ne souhaitez plus voir de choses qui vous insupportent, le mieux que vous pouvez faire sur un réseau social est de ne pas interagir avec.

 

S’éloigner des fast-food de l’attention, petit à petit, ou d’un seul coup, ne peut vous être que bénéfique.

Cette image est donc tout à fait à propos:

Une technique très couillue consiste à se coucher et se lever à des heures assez constantes.

Faciliter l’endormissement en ne regardant pas de série, de film, ou d’écran pendant 3 heures avant de se mettre au lit. Il est tentant de s’abrutir de niaiseries pour « se vider la tête », ou de vouloir régler « encore deux trois trucs et faire un email » aux heures où l’on est le plus fatigué de sa journée, mais croyez-moi c’est vraiment une idée de merde.

Vous risquez de devoir ensuite corriger vos erreurs d’inattention le lendemain et les jours qui suivent.

C’est l’occasion de jouer en famille, de vraiment discuter, de lire des vrais bouquins, pourquoi pas de sortir de chez soi, se bouger le cul en faisant un brin de sport, sociabiliser, voir des gens en live, ou tout simplement profiter d’un moment de calme.

Vous devez tolérer d’arriver à ne pas achever vos projets en une seule fois et d’une seule traite.

Il vous faut découper vos ambitions en de nombreux petits pas faciles à achever.

Vous devez faire d’avantage confiance en vos lendemains.

Essayez donc et devenez fabulous!

Et si vous avez des astuces pour améliorer votre gestion du quotidien et réduire la charge mentale, engagez vous avec Cipher Bliss, et faites les tourner en commentaire 😀

Si vous aimez ce que nous faisons à Cipher Bliss, vous pouvez nous soutenir de plusieurs façons: en faisant un micro don sur liberapay , ou en cryptomonnaies.

  • Bitcoin : 1HnPR8SCv8zz2GammC9JjnyNwhuTUS1V2Y
  • Ethereum : 0x164827935544125dde38a935e3b14e66a35724f3
  • Monero : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
  • Ğ1 : 46wL7iETFo5Vwiz7RRJtkMb2vLFd2k9qT49eyZHu5gL9fvdcS4ktEiHWbwaVe4vUMveKAzAiA4j8xgUi29TpKXpm43Nwzaq
Le plus simple nous pour nous faire connaître étant de partager cet article.
Suivez moi sur Mastodon @tykayn@mamot.fr.
Ce site restera libre comme un gnou dans la nature et sans pubs, parce qu'on vous aime. Que la source soit avec vous!