Amélioration continue de l’équipe

Une équipe qui gagne ça ne tombe pas du ciel.

Avez vous déjà essayé l’amélioration continue dans votre équipe?

Car vous aurez beau vous investir dans les méthodes les plus récentes, les outils les plus révolutionnaires,

cela ne donnera pas plus de résultat si vous avez une équipe qui ne cherche pas à s’améliorer à tous les niveaux. Vous faites probablement des erreurs dans votre façon de gérer un projet et ce n’est pas sale, ton corps change.

Faites de la veille

Ne restez pas la tête dans le guidon. Prenez le temps de réfléchir à ce qu’il faut faire et ne réfléchissez pas tout le temps tout seul. Soyez curieux de la façon dont d’autres personnes procèdent. Déplacez vous, posez des questions, apprenez à écouter et à ne rien dire. Il nous faut quelques années pour apprendre à parler, et toute une vie pour savoir nous taire.

Tant au niveau des personnes qui dirigent les opérations qu’au niveau de celles qui mettent les mains dans le cambouis. Cela semble évident, et pourant de nombreux chouettes projets se retrouvent à traîner et à dégouter ses participants pour cause de ce que l’on pourrait appeler un management pourri.

Soyez un meilleur humain

C’est le cas lorsque les opérants se démotivent rapidement, se sentent pris pour du bétail et quittent les projets sans laisser de trace. C’est aussi le cas lorsque l’on ne fait que de gueuler pour se faire entendre et que toutes les choses à faire sont super urgentes sans que l’on sache dire de quoi il faudrait s’occuper en premier.

Travailler dans une ambiance pourrie, avec des collègues pénibles, sans jamais s’y retrouver dans qui fait quoi sous une pression énorme de petits chefs qui se croient plus importants que le reste du monde est un calvaire. Personne ne veut travailler dans ces conditions.

Aussi, il est vital, et je dis bien vital, de mettre en place un moyen d’avoir un regard éloigné sur ce que l’on a fait en équipe, et de pouvoir échanger librement de façon constructive. Ne travaillez jamais avec des gens qui ne reconnaissent pas leurs erreurs ou qui ne souhaitent pas sincèrement faire mieux. On ne fait de la qualité à hauteur de la souffrance que l’on met dans son travail.

Il vous suffit de vous demander « est ce que je fais mieux mon boulot maintenant que l’an dernier? ».

« bah j’ai toujours été trop bon, et puis je me suis jamais trompé de ma vie, c’est bien simple, ce sont toujours les autres qui ont tort, cette bande d’incompétents! » Si la réponse ressemble à ça, je plains sincèrement vos collègues. Mais ce n’est pas forcément de votre faute, et tout n’est pas perdu! 🙂

Dans certains environnements de travail on met en place une procédure vachement efficace: les retours d’expérience (REX). Des réunions mensuelles où toute l’équipe est conviée à se regrouper autour d’une table (en face à face) et à écrire sur un post-it (ou autre chose) un point positif, et un point négatif axe d’amélioration sur ce qui a été fait depuis le dernier REX. Une fois que tout le monde a écrit, on va demander à chaque personne de nous parler une ou deux minutes maximum sur les sujets de ce qu’elle a écrit. Il convient de laisser s’exprimer chaque personne sans lui couper la parole, et en ne faisant aucune remarque, même si vous êtes en désaccord avec celle ci ou que le sujet vous parait évident.

La prise de parole n’est pas réservée qu’aux dieux du projet

ça n’a l’air de rien, mais cela représente un défi insurmontable pour certains. Vous aurez sans doute remarqué que dans toutes les équipes où vous avez participé à un projet, tout le monde n’a pas la même aisance à s’exprimer. Certains présentent des difficultés à formuler des phrases simples et claires pour donner leur avis, ou tout simplement pour dire ce qu’ils ont fait.

Rien n’est évident

Beaucoup ne se sentent pas légitimes dans leur prise de parole. Il est essentiel que tout le monde dans votre équipe sache qu’il est invité à s’exprimer aussi bien sur ce qu’il trouve bien que sur ce qu’il trouve mauvais et qui mériterait amélioration.

Cette méthode simple à mettre en place permet plusieurs choses extrêmement bénéfiques:

On peut distinguer les choses qui déplaisent à plusieurs personnes.
On peut réfléchir à plusieurs à comment améliorer les choses, se partager des astuces.
On est tous au courant de ce qui pose problème, comme ça il y a moins de chances que l’on soit indéfiniement redirigé vers un responsable qui sera toujours quelqu’un d’autre.
La courte (et à peu près égale) durée de parole nous oblige à synthétiser pour éviter de faire perdre du temps à tout le monde.
On est pas tout seul dans son coin si on a besoin de savoir quelque chose.
On facilite la spontanéité des échanges. On s’engage activement à s’améliorer.

Il suffit d’essayer.

CatégoriesNon classé